in

Tesla réalise un bénéfice record malgré des retards de livraison

Les actions Tesla ont chuté

Les ventes record de véhicules électriques réalisées l’été dernier dans un contexte de pénurie de puces informatiques et d’autres matériaux ont propulsé Tesla Inc. vers le plus gros bénéfice net trimestriel de son histoire. La société a déclaré mercredi qu’elle avait réalisé 1,62 milliard de dollars au troisième trimestre. Tesla bat ainsi l’ancien record de 1,14 milliard de dollars établis au deuxième trimestre de cette année. Ce bénéfice est près de cinq fois supérieur aux 331 millions de dollars que Tesla a réalisés au cours du même trimestre de l’année précédente.

Le chiffre d’affaires de 13,76 milliards de dollars de juillet à septembre a également établi un record. Toutefois, il est resté en deçà des attentes de Wall Street. La bourse américaine tablait effectivement sur un peu plus de 14 milliards de dollars, selon FactSet.

En excluant les éléments spéciaux tels que la rémunération à base d’actions, Tesla a réalisé un bénéfice de 1,86 $ par action. Ce qui dépasse les estimations des analystes qui étaient de 1,62 $.

Une partie du bénéfice trimestriel provient toutefois de la vente de crédits réglementaires à d’autres constructeurs automobiles. Tesla a gagné 279 millions de dollars sur ces crédits au cours du trimestre.

Au début du mois, Tesla a déclaré avoir livré un nombre record de 241 300 véhicules électriques au troisième trimestre. Une déclaration faite alors même qu’elle était aux prises avec les pénuries qui ont frappé l’ensemble de l’industrie automobile. La plupart des constructeurs automobiles, dont GM et Ford, ont signalé une baisse des ventes aux États-Unis au cours du dernier trimestre. La raison principale : encore et toujours la pénurie de puces.

Trouver des puces auprès de différents fournisseurs

Auparavant, M. Musk a déclaré que Tesla avait maintenu ses lignes de production en grande partie en trouvant des puces auprès d’autres fournisseurs. La société californienne a ensuite reprogrammé certains des logiciels de ses voitures pour s’assurer que toutes les technologies restent compatibles.

Les ventes du troisième trimestre ont augmenté de 72 % par rapport aux 140 000 livraisons effectuées à la même période l’an dernier.

Depuis le début de l’année, Tesla a vendu environ 627 300 véhicules. Cela lui permet de battre largement le total de 499 550 véhicules vendus l’année dernière.

Toutefois, le prix de vente moyen a baissé de 6 %. Tesla vend effectivement davantage de modèles 3 et Y, moins chers, et moins de modèles S et X, plus onéreux.

Tesla a également pris une charge de dépréciation de 51 millions de dollars en raison d’une baisse de la valeur de ses avoirs en bitcoins.

Aucune info issue d’Elon Musk, le PDG de Tesla

Musk n’a pas participé à la conférence téléphonique du trimestre avec les analystes et les investisseurs. Il a déclaré précédemment qu’il ne se montrerait que lorsqu’il aurait quelque chose d’important à dire.

Cela a laissé le directeur financier Zachary Kirkhorn et le vice-président de l’ingénierie des véhicules Lars Moravy répondre aux questions.

Kirkhorn a déclaré que la société avait réussi à dégager une marge d’exploitation légèrement inférieure à 15 %.

Mais M. Kirkhorn a indiqué que Tesla pourrait être confrontée à l’avenir à des difficultés. Des problèmes qui pourraient menacer cette marge, notamment la hausse des prix des matières premières et les pénuries de main-d’œuvre. Le nickel (pour les cellules de batterie) et l’aluminium constituent les coûts les plus importants pour Tesla, a-t-il déclaré. Tesla sera également confrontée à des inefficacités lorsqu’elle commencera à produire dans de nouvelles usines au Texas et en Allemagne l’année prochaine, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.