Accueil > Business > Transports > Tesla retire temporairement l’option conduite autonome de ses véhicules
tesla autopilot

Tesla retire temporairement l’option conduite autonome de ses véhicules

Tesla retire temporairement l’option conduite autonome complète de ses voitures. La page Web ne mentionne plus la technologie.

Dans un tweet, Elon Musk a déclaré que l’option de conduite autonome serait retirée des voitures Tesla. Elle ne sera même plus disponible dans le menu secret du système d’exploitation des véhicules. Cette dernière sera réactivée seulement quand Tesla se sentira prête à la déployer.

Selon le fondateur de l’entreprise, cette option de conduite causait “beaucoup trop de confusion chez les clients”. Bien qu’elle n’est pas commentée l’information, Tesla a donc décidé de retirer cet argument de ses éléments de promotion.

Les promesses non respectées d’Elon Musk

Or, cette décision provoque des incompréhensions. Pour rappel, il y a trois ans, Elon Musk déclarait que l’ensemble des véhicules  seraient complètement autonomes en 2017. Selon The Verge, le milliardaire fantasque affirmait que chacun des véhicules sortis d’usine embarquerait l’équipement nécessaire à leur autonomie.

Ces promesses s’étaient rapidement transformées en éléments de communication. Le site Web du fabricant promettait alors que la conduite autonome n’était qu’une question de patience et qu’elle coûterait seulement quelques milliers de dollars.

Malheureusement, ce projet d’option autonome prend les allures d’un camouflet pour la compagnie et ses clients. En août 2018, la firme annonçait officiellement qu’elle changeait les ordinateurs de bord de l’ensemble de ses voitures. Pour les propriétaires des Tesla X, S et 3 en circulation, il suffit de se rendre chez un concessionnaire afin de bénéficier de la mise à jour matérielle.

Tesla a besoin de mettre en pause le projet Autopilot

N’oublions pas que le système Autopilot fut plus d’une fois au cœur de la polémique. Les utilisateurs ont longtemps cru qu’il s’agissait d’un système de conduite autonome de niveau 4. Or, les voitures Tesla en mode autonome demandent la vigilance extrême des conducteurs.

Après deux accidents mortels impliquant la responsabilité des conducteurs, des révélations concernant le manque de fiabilité du système, et des accusations de la part du gouvernement allemand de promotion mensongère, un rétropédalage était nécessaire.

Les demandes des différentes autorités et les modifications nécessaires de l’option Autopilot n’entament pourtant pas la confiance d’Elon Musk dans cette technologie. Selon ses dires, il estime qu’elle sera prête “à la fin de l’année 2019”. Cependant, les conséquences sur l’image de marque de la société se font déjà sentir.

L’ensemble des observateurs se veulent beaucoup plus critique non seulement à cause de ce problème, mais aussi parce que Tesla connaît un turn-over important de ses cadres, a du mal à respecter les rythmes de production ainsi que les prix annoncés. La société californienne devra faire d’importants ajustements afin de convaincre massivement les automobilistes.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend