toyota woven city

Toyota Woven City : un incroyable projet de Smart City près du mont Fuji

Lors de sa conférence au CES 2020, Toyota a dévoilé un incroyable projet de Smart City. Située à proximité du mont Fuji, au Japon, cette ville du futur sera dédiée à la recherche sur les véhicules autonomes, la robotique et l’intelligence artificielle. Début du chantier prévu pour 2021…

C’est probablement le projet le plus fou et ambitieux du CES 2020. Devant un public aux yeux écarquillés, le CEO de Toyota, Akio Toyoda, a dévoilé son projet de Smart City qu’on pourrait croire tout droit tiré d’un film de science-fiction.

L’objectif que s’est fixé le leader japonais de l’automobile est de transformer une ancienne usine en une véritable ville au sein de laquelle les employés pourront vivre, travailler et contribuer aux travaux de recherche.

La Toyota Woven City s’étendra sur 70 hectares, non loin du célèbre Mont Fuji emblématique du Japon. La construction débutera en 2021, et le design sera pris en charge par l’entreprise Big de l’architecte danois Bjarke Ingels.

Par le passé, cette firme a notamment conçu les bureaux de Google à Londres et en Californie et le Two World Trade Center de New York. Selon Ingels,  » les solutions de mobilité partagées, connectées, autonomes et écologiques vont offrir de nombreuses opportunités pour de nouvelles formes de vie urbaine « .

Toyota Woven City : le rêve éveillé d’Akio Toyoda

Le design de la Woven City a d’ailleurs déjà été élaboré par Big et Toyota. Trois files différentes permettront d’en faire le tour : la première dédiée aux véhicules autonomes, la seconde aux véhicules à deux roues, et la troisième aux piétons.

Des maisons bâties en bois avec une technique japonaise traditionnelle permettront à 2000 personnes de vivre dans la ville. Elles seront alimentées par des panneaux photovoltaïques, et accueilleront des expériences de robotique et d’intelligence artificielle. Les machines se chargeront par exemple de sortir les poubelles, de régler la température du frigo ou de vérifier l’état de santé des habitants.

Les Toyota E-Pallet feront office de véhicules autonomes et de boutiques mobiles desservant toute la ville. Dans la Town Plaza, ces véhicules convergeront pour former un véritable centre commercial sur roues.

En souterrain, des cellules d’hydrogène permettront de stocker et de distribuer l’énergie. Un système de filtration d’eau sera aussi enterré. De plus, les livraisons de produits seront effectuées via le sous-sol.

Précisons que cette Smart City du futur ne sera pas réservée aux employés de Toyota. Des chercheurs et des partenaires du monde entier seront conviés à venir effectuer des expériences dans la ville.

Il est certain que ce projet peut sembler démesuré, voire irréaliste. Il n’est pas sans rappeler E.P.C.O.T, le projet de ville du futur entrepris par Walt Disney peu avant son décès. Toyoda avoue d’ailleurs lui-même que cette ville est  » son champ personnel de rêves « .

Cependant, Toyota dispose des moyens nécessaires pour réaliser ses ambitions. Si cette Smart City devient réalité, elle pourrait servir de modèle pour de futurs concepts d’une envergure encore plus vaste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *