in

TSMC prévoit de construire une usine de fabrication de puces au Japon

TSMC : fabricant de semi-conducteur

Taiwan Semiconductor Manufacturing Corp. a confirmé qu’elle prévoyait de construire une usine de fabrication de puces informatiques au Japon. Le plus grand producteur de semi-conducteurs en sous-traitance au monde affirme également que les pénuries d’approvisionnement s’atténuent. Le PDG de TSMC, C.C. Wei, a déclaré que l’entreprise s’agrandissait pour mieux servir ses clients et renforcer son avantage concurrentiel.

« Après avoir mené une diligence raisonnable, nous annonçons notre intention de construire une usine de fabrication de technologies spécialisées au Japon. Ce, bien sûr, sous réserve de l’approbation de notre conseil d’administration », a-t-il déclaré.

Le projet bénéficie d’un « engagement fort » de la part des clients de TSMC et du gouvernement japonais, a-t-il ajouté. Wei a déclaré que la société communiquera les détails ultérieurement.

pcloud

Selon Wei, les pénuries de puces ont tourmenté les constructeurs automobiles et d’autres fabricants. Néanmoins, elles ont été « fortement réduites » au cours du trimestre juillet-septembre. Toutefois, il faudrait « attendre quelques trimestres pour en voir la fin ».

À la question de savoir s’il pense que l’industrie des puces pourrait dépasser ses investissements et se retrouver avec une surabondance, Wei a répondu par la négative. « Pas pour TSMC. C’est ce que je peux vous dire », a-t-il déclaré.

Une usine de fabrication de puces de plus pour accroitre la fabrication

TSMC a prévu que la demande sera soutenue par des tendances à long terme telles que l’introduction des télécommunications de nouvelle génération et de l’informatique à haute performance. La pandémie de coronavirus a également relancé la demande d’appareils électroniques. Le monde s’appuie effectivement de plus en plus sur la numérisation.

Au début de l’année, TSMC a annoncé son intention d’investir 100 milliards de dollars au cours des trois prochaines années. Son objectif étant d’accroître sa capacité de production et soutenir la recherche et le développement.

Selon des informations non confirmées, TSMC construirait l’usine dans l’ouest du Japon sous la forme d’une coentreprise avec Sony Corp.

TSMC prévoit que la demande sera soutenue par des tendances à long terme telles que l’introduction des télécommunications de nouvelle génération et de l’informatique haute performance. La pandémie de coronavirus a également relancé la demande d’appareils électroniques, le monde s’appuyant de plus en plus sur la numérisation. Les actions de TSMC ont augmenté de 4,7 % vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *