in

Université de Glasgow : construction d’un centre d’essai pour la communication 6G

Un centre d'essai pour la communication 6G

L’université de Glasgow construit un centre d’essai pour les systèmes de communication 6G après avoir obtenu une subvention d’équipement de 2,6 millions de livres.

Le Conseil de recherche en ingénierie et en sciences physiques (EPSRC) a soutenu les plans de l’université. Un plan visant notamment à étendre le laboratoire de recherche sur les micro-ondes et les térahertz. Un labo installé surtout dans son centre de conception de systèmes électroniques avec de nouveaux équipements.

Les chercheurs de l’école d’ingénierie James Watt de l’université travailleront avec des partenaires de tout le Royaume-Uni pour développer un « cluster d’essai ». Une suite d’instruments capables de sonder les caractéristiques des nouveaux dispositifs. Ces dispositifs permettront donc une communication numérique jusqu’à 50 fois plus rapide que la 5G.

En 2020, des scientifiques du monde entier ont collaboré à la publication d’un livre blanc décrivant les spécifications techniques des communications 6G. Ils étudient en effet la manière dont ces recommandations pourraient être mises en œuvre dans les nouvelles technologies. Depuis lors, des travaux ont été entrepris dans l’industrie et le monde universitaire. Le but étant de construire certains des dispositifs qui permettront la diffusion de la 6G.

Le professeur Edward Wasige, de l’école d’ingénierie James Watt, est le chercheur principal du projet. Selon lui, il serait possible de commencer à commercialiser les réseaux de communication 6G devraient d’ici à 2030. Ils devraient offrir des avantages transformateurs au-delà des capacités déjà remarquables de la 5G.

« Toutefois, il reste encore beaucoup de travail à faire pour développer l’infrastructure, le spectre et les protocoles qui permettront le transfert de données à des vitesses de 1,1 térahertz et au-delà. Une vitesse qui permettra donc d’obtenir la 6G. Notre nouvelle installation jouera un rôle clé dans le soutien au développement de la technologie qui sous-tendra la prochaine génération de communications sans fil ».

Communication 6G : une téchnologie de pointe dans le domaine des communications sans fil

Le professeur David Cumming, directeur de l’école d’ingénieurs James Watt, a déclaré :

« Les collègues de l’école développent des technologies de pointe dans le domaine des communications sans fil, des réseaux optiques et des fibres optiques. Ils font aussi des recherches sur les ondes millimétriques et des liaisons sans fil ultrarapides en térahertz. Leur expertise a permis à l’école d’obtenir cette nouvelle subvention importante. Elle servira notamment à soutenir une excellente recherche dans les années à venir.

« Nous sommes fiers de travailler à la pointe de cette technologie passionnante. Nous voulons aider à fournir les capacités prévues de la communication 6G dans différents domaines. Des domaines tels que la croissance à faible émission de carbone, les véhicules à conduite autonome et l’intelligence artificielle. »

Le Dr Chong Li, directeur de l’Electronic Systems Design Centre (ESDC), a déclaré :

« Notre laboratoire de recherche sur les micro-ondes et les térahertz a joué un rôle clé dans le développement de systèmes de communication de pointe depuis sa création en 2006. Il a en effet généré plus de 40 millions de livres de subventions et impliqué plus de 80 doctorants. Nous sommes convaincus que ce nouveau pôle d’essais sera tout aussi essentiel pour soutenir la recherche. Il consolidera aussi le développement de pointe, ainsi que la formation de la prochaine génération d’ingénieurs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.