Accueil > Business > E-Santé > Verily met fin à son projet de lentilles de contact pour diabétique
verily lentilles

Verily met fin à son projet de lentilles de contact pour diabétique

Verily met un coup d’arrêt à son projet de lentilles de contact connectées pour diabétique. La filiale d’Alphabet s’est heurtée à un problème d’imprécision des mesures du glucose.

En 2014, Verily, autrefois nommée Google Life Sciences, présentait un projet surprenant. En partenariat avec l’entreprise pharmaceutique suisse Alcon/Novartis (depuis séparée en deux entités), la société développait une paire de lentilles de contact connectées réservée aux diabétiques. La technologie employée devait être révolutionnaire. Des capteurs de part et d’autre des lentilles mesuraient le glucose contenu dans les larmes du porteur, tandis qu’un transmetteur transférait les données à distance.

Verily contraint d’arrêter ses lentilles de contact glucomètre

Le projet était louable. En effet, les solutions de mesure du glucose non invasives (sans anguilles) se comptent sur les doigts de la main. Se piquer au quotidien est un calvaire dont les diabétiques se passeraient bien.

Malheureusement, ce n’est pas le programme de Verily qui répondra rapidement à leurs attentes. Dans un post de blog publié vendredi 16 novembre, Dr Brian Otis, CTO de Verily a annoncé un coup d’arrêt au projet. En cause, l’imprécision des mesures du glucose contenu dans les larmes :

Nos travaux cliniques sur la lentille de détection du glucose ont démontré que nos mesures de la corrélation entre la glycémie lacrymogène et la glycémie n’étaient pas suffisamment cohérentes pour répondre aux exigences d’un dispositif médical”, explique le CTO.

Un projet voué à l’échec ?

verily lentilles google

 

Ce problème serait dû à la complexité de l’environnement oculaire. Le film lacrymal entre en contact avec des biomolécules qui faussent les données. S’il était bien possible d’effectuer les mesures, le taux d’erreur était trop important. Selon The Verge, ce problème est bien connu des scientifiques. Le média cite un article scientifique datant de 1980 qui mettait en exergue la difficulté à effectuer la mesure de manière non invasive.

Pour le responsable, cela ne veut pas dire que ces quatre années de développement n’ont servi à rien. Depuis, deux autres projets de lentilles connectées ont vu le jour. Le premier est conçu pour la presbytie, tandis que le second vise à améliorer la vue après une chirurgie de la cataracte.

Verily ne compte pas non plus abandonner ses recherches consacrées aux diabètes. La société travaille à la miniaturisation de glucomètres avec Onduo, la joint-venture de Verily et de Sanofi, et Dexcom, un fabricant d’équipements médicaux. Pour autant, la solution idéale pour le confort et la santé des diabétiques n’a pas encore vu le jour.

Crédit photo : Skitter et Verily.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend