sanofi diabete

Sanofi et Google créent Onduo pour lutter contre le diabète

Quand deux géants de l’industrie se rencontrent, on peut s’attendre à une révolution. Sanofi et Verily, la filiale santé d’Alphabet (Google), investissent 500 millions d’euros dans une compagnie commune nommée Onduo pour lutter contre le diabète. 

Sanofi, leader français de l’industrie de la pharmaceutique et Verily Life, filiale santé d’Alphabet, avaient déjà annoncé leur collaboration afin de développer un traitement contre le diabète. Les deux groupes ont dévoilé hier un investissement commun de 500 millions de dollars pour mettre à bien leur projet. 

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Onduo est donc la société née de cette alliance et s’installera à Boston pour profiter du tissu entrepreneurial bien établi dans les medtechs. Les chercheurs et les développeurs engagés dans ce projet se concentreront d’abord sur le diabète de Type II, celui qui affecte 90 % des patients atteint de cette maladie.

Pour le moment, le traitement est lourd au quotidien. Il faut mesurer le taux de glucose dans le sang et faire régulièrement des injections d’insuline pour corriger le surplus ou le manque de sucre dans le corps.

Un marché à conquérir pour Sanofi

Les patients profiteraient à l’avenir du travail de Sanofi et de Verily. Les deux groupes souhaitent associer leurs compétences respectives pour proposer une solution qui mêle prescription de la substance nécessaire à l’équilibre des malades et suivi logiciel des métriques de santé en temps réel. Ainsi, il serait possible d’adapter le traitement suivant les événements se produisant dans la journée. Le confort et l’efficacité du procédé pourraient grandement faciliter la vie des patients.

Il ne faut pas oublier que la maladie en question se répand à travers le monde. La fédération internationale du diabète s’attend à 592 millions de personnes atteintes d’ici à 2035, contre 442 millions aujourd’hui. Un marché lucratif, donc, pour les compagnies capables de créer des solutions pour faciliter la vie des patients.

 Peter Gaunter, Vice-Président Exécutif, Diabète et Cardiovasculaire de Sanofi, déclare :

« La nouvelle structure dans laquelle Sanofi et Verily ont investi adoptera une approche davantage centrée sur le service et renforcera l’efficacité des efforts que déploient les médecins pour traiter leurs patients. Le développement de traitements innovants dans le diabète reste l’une des grandes priorités de Sanofi, mais nous voyons dans les solutions associant thérapies et services innovants l’avenir de la prise en charge de cette maladie. Nous pensons que cela aidera les sociétés à mieux faire face au fardeau de cette épidémie. »

Un programme de tests ambitieux

sanofi onduo

Une fois que Onduo aura validé sa solution de suivi et de traitement du diabète, Sanofi et Verily comptent effectuer des tests dans des réseaux médicaux d’envergure comme Sutter Health en Californie du Nord et Allegheny Health en Pennsylvanie. Sutter Health, réseau à but non lucratif compte plus de 3 millions de patients. Allegheny, lui, repose sur l’association de huit hôpitaux et de 1100 médecins. Ces deux structures disposent de tous les éléments nécessaires pour effectuer des tests à grande échelle.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

A ce titre, ce n’est pas la seule prospection de Verily. La filiale d’Alphabet s’est associé le mois dernier avec le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK), formant l’entreprise Galvani Bioelectonics. L‘investissement de 540 millions de livres sterling servira dans ce cas précis à créer des implants pour traiter le diabète de type II.

Pour Sanofi, il s’agit d’étendre ses activités aux services, alors que le marché du médicament devient de plus en plus compétitif. Comme le signal le quotidien Web Challenges, le groupe a perdu l’année dernière les droits d’exploitation de son brevet du Lantus, un traitement contre le diabète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *