verizon resultats financier

Verizon engrange 195 millions de dollars grâce à l’Internet des Objets

Verizon vient de présenter ses résultats pour le premier trimestre 2016. Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa stratégie dans l’Internet des Objets est déjà profitable avec 195 millions de dollars de revenus dans ce secteur en ce début d’année. Une tendance qui n’influe pas sur la déception des investisseurs et des employés. 

Décidément, l’opérateur américain n’a pas fini de surprendre son monde. Leader de la téléphonie aux Etats-Unis, Verizon s’attaque efficacement au marché de l’IoT. Ce premier trimestre 2016, il a engrangé 195 millions de dollars de revenus dans ce secteur d’activité. Une bonne performance mitigée par les investisseurs.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Le groupe a ajouté 640 000 clients à ses services mobiles, 38 000 à ses services vidéos et 98 000 à ses offres d’Internet à Haut Débit. A cette stratégie d’expansion classique s’ajoutent les produits connectés, donc l’Internet des Objets.

verizon la srategie

Dans ce domaine, l’opérateur a une feuille de route claire. Sa stratégie englobe les solutions, les plateformes et les connectivités. Sur ce schéma, Verizon présente ses « armes » pour réussir avec une orientation vers les smart cities, la mise en avant de sa plateforme Thingspace IoT et le développement de la 5G.

Un bon indice qui ne sauve pas Verizon des problèmes

Mais avant de rêver de capitaliser pleinement sur l’IoT, l’opérateur doit surmonter les épreuves actuelles. Verizon a racheté il y a peu AOL. C’est d’ailleurs cette filiale qui lui permet de faire bonne figure avec un bénéfice net de 669 millions de dollars, le meilleur résultat de son histoire. Au total, le groupe annonce 4,43 milliards de bénéfice net pour 32,2 milliards de chiffre d’affaires contre 32,46 milliards de dollars attendus par les investisseurs.

L’entreprise a d’ores et déjà que les résultats du second trimestre seraient en baisse. En cause, le mouvement de grève impliquant 40 000 salariés travaillant dans la téléphonie filaire. Un climat de tension qu’il faudra résoudre avant de percevoir l’avenir au beau fixe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *