in

Voiture autonome : Waymo se prépare à s’implanter en Chine

waymo chine huimo

Selon Bloomberg, Waymo la filiale d’Alphabet consacrée aux voitures autonomes se prépare à s’installer en Chine. Elle a enregistré une filiale nommée Huimo Business Consulting à Shanghaï.

Waymo, le spécialiste de la voiture autonome a montré sa toute-puissance aux États-Unis. Ses avancées dans le domaine met la société en pole position pour dominer le marché américain. Or cela ne suffirait pas à cette filiale reliée de près à Google.

pcloud

Waymo change de nom pour s’introduire en Chine

Selon les informations recueillies par Bloomberg, Waymo a enregistré une filiale en Chine. En étudiant les données publiques du registre chinois des sociétés (National Enterprise Credit Information Publicity System), le média américain a découvert l’existence d’une filiale de Waymo enregistrée le 22 mai 2018. Celle-ci se nomme Huimo Business Consulting et est basée à Shanghaï.

Selon le descriptif présent sur le document officiel, Huimo dispose d’un capital de 3,5 millions de yuans, soit plus de 500 000 dollars. Waymo est directement cité comme investisseur et John Krafcik, CEO de l’entreprise américaine est aussi directeur de Huimo. On apprend surtout que la société récemment enregistrée en Chine concevra et testera des “éléments » d’un véhicule autonome. Elle aura également pour mission de produire ces pièces.

Le marché chinois fortement convoité

Si un porte-parole de la société américaine a confirmé l’existence de la filiale chinoise, il n’a pas souhaité commenter les plans de la société sur ce territoire. Cependant, c’est en toute logique que la société rattachée à Alphabet (et donc Google) souhaite s’implanter sur ce territoire. La Chine est devenue le plus gros marché de l’automobile au monde. Cela représente pas moins de 30 millions de véhicules vendus par an.

Il faudra donc suivre de près les activités de Huimo en Chine qui pourrait bien suivre le chemin de Daimler et BMW. Selon l’Usine Digitale, ces constructeurs ont déjà obtenu les autorisations afin de tester leurs véhicules autonomes sur ce territoire. Mais des acteurs comme Waymo, BMW et Daimler restent des challengers face aux géants chinois que sont Baidu, Alibaba et Tencent. Chacun d’entre eux construit ou fait construire les premiers véhicules basés sur leur plateforme de conduite autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *