Accueil > Business > Maison > [Étude] La plupart des consommateurs n’ont pas passé le cap de la smart home
smart home etude

[Étude] La plupart des consommateurs n’ont pas passé le cap de la smart home

La smart home ne suscite pas encore d’intérêt au-delà des premières personnes l’ayant adoptée, selon une étude menée par Gartner auprès de 10 000 consommateurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie.

Dans l’ensemble des régions sondées, Gartner a constaté que seulement 10 % des ménages bénéficiaient actuellement de solutions smart home.

Les trois quart des interrogés ont indiqué qu’ils étaient heureux de pouvoir régler l’éclairage et la température manuellement, tandis que seulement un quart a exprimé son intérêt à installer des dispositifs pour anticiper leurs besoins à la maison. 

58 % d’entre eux ont indiqué préférer les appareils indépendants comme des boutons ou des cadrans traditionnels, qui ne peuvent pas se connecter entre eux et ne nécessitant ni télécommande ni application.

La majorité des consommateurs préfèrent contrôler leurs objets manuellement

Apple confirme continuer à vendre ses logiciels HomeKit et Home App. Toutefois, la valeur ajoutée de gadgets visant à automatiser la maison est assez faible pour la plupart des utilisateurs, étant donné qu’il n’est pas si difficile de lever ses stores manuellement ou d’appuyer sur le bouton d’une cafetière, sans compter les alertes perçues à ce jour comme des spams. De plus, il est demandé aux utilisateurs de passer du temps à configurer différents profils pour gérer les différents périphériques. Sans oublier que cela coûte plus d’argent. 

La conclusion de Gartner, selon laquelle la majorité des consommateurs préfèrent le contrôle manuel de périphériques indépendants les uns des autres, n’est pas si surprenante lorsque l’on prend en compte les autres préoccupations liées à l’IoT, que ce soit la sécurité ou la confidentialité.

Au-delà des problèmes de performance liés à la technologie elle-même, les personnes se passionnant pour le contrôle à distance de leurs appareils ménagers sont encore des férus de technologies. Ces accros à la technologie ne sont bien sûr pas encore un groupe de consommateurs assez conséquent. 

« Bien que les ménages du monde développé commencent à adopter des solutions pour la smart home, les fournisseurs doivent aller au-delà des usages proposés aux premiers adoptants » explique Amanda Sabia, analyste principale de recherche chez Gartner. « S’ils veulent élargir le succès de leurs solutions, les fournisseurs devront identifier ce qui motivera réellement les utilisateurs actuels à acheter davantage » ajoute-t-elle.

« L’accent doit être mis sur la façon dont la maison connectée peut aider à résoudre les tâches quotidiennes, plutôt que de simplement proposer une collection de nouveaux dispositifs et applications »  ajoute Jessica Ekholm, directeur de recherche chez Gartner.

L’étude révèle que les systèmes d’alarme de sécurité connectés, qui sont relativement plus en place sur le marché par rapport à d’autres solutions, ont pratiquement doublé le taux d’adoption des systèmes les plus récents. Cela comprend, par exemple, la surveillance à domicile (11%), la gestion de l’automatisation et de l’énergie (9%) et la gestion de la santé et du bien-être (11%).

Des solutions smart home difficiles à monétiser

L’étude suggère également que les fournisseurs d’offres pour la smart home ont du mal à monétiser leur technologie, sachant que moins de la moitié des ménages paient pour un abonnement pour la surveillance à domicile, l’automatisation d’appareils ménagers ou encore pour des solutions de contrôle de l’énergie.

Gartner constate que l’industrie de la surveillance à domicile est la plus développée. 59 % des ménages disposant d’une solution de surveillance connectée à domicile indiquent qu’ils paient une redevance mensuelle. L’étude soutient que les abonnements pour les solutions de bien-être, de santé ou pour la domotique sont plus difficiles à vendre, car plus de la moitié des ménages actuels utilisent déjà ces services gratuitement. Par exemple, au Royaume-Uni, 58 % des ménages disposant de solutions domotiques obtiennent leurs services gratuitement.

Toutefois, Gartner affine que de plus en plus répondants commencent à voir de la valeur dans une seule application pour contrôler l’ensemble de leurs périphériques connectés. Ils comprennent également l’importance de la certification des marques et des appareils pour la smart home.

Selon Gartner, 55 % des répondants souhaitent une application intégrant tous les appareils et services connectés de leurs ménages, tandis que 58 % d’entre eux accordent davantage d’importance à la certification des équipements.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

ikea ampoules

Avec les ampoules Trådfri, Ikea casse les prix sur le marché de la smart home

La célèbre enseigne suédoise Ikea compte faire ses premiers pas dans le marché de l’Internet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend