Accueil > Tech > Réseaux > 5G : Verizon annonce des offres commerciales dans 3 à 5 villes dès 2018
5g sacramento

5G : Verizon annonce des offres commerciales dans 3 à 5 villes dès 2018

L’opérateur de télécommunications Verizon a annoncé le 29 novembre le déploiement d’un réseau 5G dans trois à cinq villes américaines d’ici la fin de l’année 2018.

Les premières applications commerciales de la 5G approchent à grands pas en marge des Jeux olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud. Les opérateurs de télécommunications américains veulent également montrer les muscles alors que le fabricant de puces Qualcomm annonce les premiers déploiements dès 2019.

Les opérateurs américains “teasent” la 5G

Après AT&T qui a débuté le déploiement de son réseau 5G en 2017 à Austin et à Indianapolis, Verizon a annoncé hier son planning pour l’année prochaine. Le célèbre opérateur prévoit de couvrir trois à cinq villes à la fin de l’année 2018.

Selon le communiqué de presse, Verizon commencera par couvrir la ville de Sacramento, la capitale de la Californie, lors du premier semestre de l’année prochaine. L’entreprise explique ce choix par le fait qu’elle avait précédemment réalisé des tests dans cette ville et dans 10 autres réparties sur l’ensemble du territoire américain. L’opérateur a prévenu qu’il expliquerait les tenants et aboutissants du déploiement dans les 4 autres villes.

Si Verizon affirme avoir confiance dans la technologie du MMWave, des bandes à extrême haute fréquence pour exploiter la 5G, elle ne se risque pas encore à proposer des cas d’usages en lien avec l’Internet des Objets ou même avec la téléphonie mobile. Le LTE est pourtant très attendu par les consommateurs américains qui utilisent de plus en plus leur mobile pour visionner leurs contenus vidéos.

Verizon avance prudemment

Non, Verizon proposera d’abord une alternative aux connexions haut débit et Fibre. Les premières offres 5G seront donc réservées à des clients fixes qui bénéficieront ainsi du téléphone, d’Internet et de la télévision par le biais du LTE nouvelle génération.

Deux raisons expliquent cette prudence. Tout d’abord, la 5G n’est pas encore une norme validée par le consortium 3GPP et la Federal Communications Commissions, l’équivalent de l’Arcep en États-Unis, vient tout juste d’annoncer la mise à disposition de la bande de fréquence 1,7 GHz et se penche sur la libération des fréquences au-dessus des 24 GHz.

Deuxième raison, Verizon est pour l’instant dépendant des accords qui le lient avec des villes comme Sacramento. L’utilisation de la 5G dans cette ville est une solution alternative pour la municipalité de pallier le manque créé par la couverture en fibre optique en cours de déploiement. Il s’agit également d’attirer des entreprises sensibles à cette nouvelle technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend