in ,

L’Allemagne dévoile le premier train à conduite autonome

train à conduite autonome
Little boy aged 6 travelling in train. He is smiling and looking out of the window.

L’opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn et le groupe industriel Siemens ont dévoilé lundi le premier train à conduite autonome au monde dans la ville de Hambourg. Un genre de train présenté comme plus ponctuel et plus économe en énergie que les trains traditionnels.

Quatre de ces trains à conduite autonome rejoindront le réseau ferroviaire urbain rapide S-Bahn de la ville du nord. Ils commenceront à transporter des passagers à partir de décembre, en utilisant l’infrastructure ferroviaire existante.

D’autres villes, comme Paris, disposent de métros sans conducteur. Toutefois, ces trains fonctionnent sur des voies uniques exclusives. Ce qui signifie que ces voies ne fonctionnent qu’avec des trains autonomes et rien d’autre. Les trains de Hambourg, de leurs côtés, partageront des voies avec d’autres trains réguliers à commande humaine. L’avantage est que, selon Richard Lutz, PDG de la Deutsche Bahn, ces trains seront plus économes en énergie et ponctuels par rapport aux trains ordinaires. Ils partagent surtout une voie ferrée existante. Il n’est donc pas nécessaire de dépenser de l’argent pour construire et poser un seul kilomètre de nouvelle voie.

« Nous vivons aujourd’hui le véritable tournant d’une époque : le chemin de fer est arrivé dans l’avenir numérique. Digital Rail Germany est notamment devenu une réalité. Grâce à l’automatisation des opérations ferroviaires, nous pouvons offrir à nos passagers un service nettement plus étendu, plus fiable et donc amélioré — sans avoir à poser un seul kilomètre de nouvelles voies. Notre objectif est de rendre le transport ferroviaire attrayant pour un nombre toujours plus grand de personnes. Ce qui est le seul moyen de réaliser la transition en matière de mobilité. »

Train à conduite autonome : pour économiser jusqu’à 30% d’énergie

Le projet, que Siemens et la Deutsche Bahn ont qualifié de « première mondiale », s’inscrit dans le cadre d’une modernisation de 60 millions d’euros (70 millions de dollars) du système ferroviaire urbain rapide de Hambourg.

pcloud

« Nous rendons le transport ferroviaire plus intelligent », a déclaré Roland Busch, PDG de Siemens.  Les trains à conduite autonome peuvent transporter « jusqu’à 30 % de passagers en plus, améliorer considérablement la ponctualité et économiser plus de 30 % d’énergie », a-t-il ajouté.

Le train sera contrôlé par la technologie numérique et entièrement automatisé. Toutefois, un conducteur sera toujours présent pour superviser les trajets lorsqu’il y a des passagers à bord.

Les quatre trains numériques du S-Bahn de Hambourg assureront un service régulier de transport de passagers à partir de décembre. Des plans visant à numériser l’ensemble du système S-Bahn de Hambourg d’ici la fin de la décennie sont déjà en cours, et des investissements dans les trains et les infrastructures sont réalisés. La technologie devrait être utilisée dans tout le pays pour les systèmes ferroviaires régionaux et les grandes lignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *