3gpp altice sfr

La stratégie IoT d’Altice SFR repose sur deux partenariats prestigieux

Altice et sa filiale SFR ont annoncé aujourd’hui deux partenariats. L’un avec Sigfox, l’entreprise toulousaine créatrice d’un réseau M to M et l’autre avec PTC, le propriétaire de la plateforme IoT ThingWorx. Le but, s’installer durablement dans le paysage de l’IoT avec une stratégie orientée vers les entreprises. 

Bouygues Telecom et Orange ont déjà un mis un pied dans l’IoT dans une démarche BtoC par le retail et BtoB avec l’utilisation du réseau LoRa. Il fallait qu’Altice et sa filiale SFR réagissent pour rester dans la course. C’est chose faite avec l’annonce en début d’après-midi de deux partenariats prestigieux avec Sigfox et PTC.

Comment battre ses adversaires sur un terrain sur lequel vous n’avez pas encore mis les pieds ? Rien de mieux que de repérer les acteurs principaux et de s’allier avec eux. Le groupe Altice et sa filiale SFR ont très bien compris cette stratégie. Pour percer sur le marché de l’IoT, les entreprises de Patrick Drahi annoncent un partenariat avec Sigfox et PTC. Ainsi, elles bénéficient de l’expertise de sociétés déjà bien implantées.

Des alliés de taille dans l’IoT

altice patrick drahi

En premier lieu, Sigfox couvre avec son réseau NarrowBand IoT, longue portée et basse consommation, 92% de la population française. Il est déjà présent dans près de 14 pays avec pas moins de 7 millions d’objets connectés. Ses tarifs préférentiels et sa technologie fiable sont ses grands atouts.

De son côté, PTC est un acteur mondial, propriétaire de la plateforme IoT ThingWorx qui propose un ensemble d’outils, d’APIs, qui facilite la mise en place des projets pour les entreprises dans ce domaine émergent.

Altice et SFR se basent donc sur un écosystème dont elles ont choisi les pièces pour « un assemblage optimal ». Alors que les concurrents Bouygues Telecom et Orange se basent sur la technologie de l’alliance LoRa pour connecter les objets innovants, un réseau qui commence tout juste son déploiement, la tactique est ici plus directe et vise une entrée rapide sur le marché.

Si les objets connectés se démocratisent auprès du grand public, l’unité des réseaux et des plateformes IoT n’est toujours pas une réalité. Le manque d’écosystèmes cohérents freine l’avancée de ces produits grand public. Ce n’est pas le cas pour les entreprises, le domaine du BtoB donc qui bénéficie déjà d’infrastructures fonctionnelles et performantes.

L’industrie, cliente privilégiée

Évidemment, Altice et SFR s’adressent à ce deuxième secteur. Le groupe met en avant les fonctionnalités du réseau Machine to Machine pour « de nombreuses startups » dans des domaines variés comme l’agriculture, la santé, l’industrie, les transports, la sécurité, etc.

Sans donner d’exemples précis, la société s’assure une stratégie internationale établie par une prospection en amont. Michel Combes, Directeur des opérations d’Altice et Président-directeur général de SFR, déclare à propos du partenariat avec PTC :

« Cette collaboration est une étape importante dans la mise en oeuvre de notre stratégie IoT et s’intègre à notre volonté de proposer de nombreux services et solutions innovantes aux entreprises ».

Cette accord est annoncé donnant-donnant. PTC par exemple, est majoritairement présent aux États-Unis et pourra ainsi améliorer sa visibilité auprès de potentiels clients européens. SFR complète son offre de connectivité avec un accès WiFi et 4G bienvenue.

L’association semble idéale, encore faut-il qu’elle séduise les entreprises dans la mise en place de leurs projets avec une infrastructure simple à mettre en place et appliquer des tarifs attractifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *