Accueil > Business > E-Santé > Amazon Alexa : des skills médicaux disponibles aux Etats-Unis
amazon alexa skill medical

Amazon Alexa : des skills médicaux disponibles aux Etats-Unis

C’est officiel, Amazon Alexa respecte maintenant la norme HIPAA, relative aux données de santé aux États-Unis. Des premiers Skills de santé sont déjà disponibles pour certains patients.

Bientôt, les fabricants d’objets connectés pourront permettre à l’assistant vocal d’indiquer aux patients leurs métriques vitales. En effet, Amazon a annoncé le 4 avril l’ouverture d’un programme réservé à des développeurs invités. Ces derniers peuvent concevoir des “Skills”, les applications Amazon Alexa, conformes à la réglementation HIPAA. Ainsi, les utilisateurs pourront demander à l’assistant virtuel de prendre rendez-vous, d’accéder à l’ordonnance et les instructions fournies par l’équipe de soins à la sortie de l’hôpital, de vérifier quand leurs médicaments leur seront livrés, etc.

Amazon Alexa conforme à l’HIPAA

En fait, les entreprises invitées de ce programme doivent impérativement respecter la Health Insurance Portability and Accountability Act (HIPAA). De même, Amazon propose maintenant des environnements de développement compatibles.

C’est une grande avancée pour le groupe. Il réalisait il y a peu des tests dans le centre médical Cedars Sinai, à Los Angeles. Plus de 100 chambres accueillaient un Amazon Echo. La société a réussi à convaincre les autorités. Elle a adapté son infrastructure Cloud et des produits aux contraintes relatives à la collecte et aux traitements de données de santé.

Six partenaires proposent d’ores et déjà des skills médicaux. Express Scripts, a mis au point une application vocale pour connaître l’état de la livraison des médicaments. Cigna Health Today permet à certains de ses clients de gérer leur objectif de remise en forme grâce à l’assistant. My Children’s Ehanced Recovery After Surgery, un service de l’hôpital pédiatrique de Boston offre aux enfants et aux parents un suivi des informations après une opération.

Swedish Health Connect, un groupe hospitalier, propose une application pour trouver le centre d’urgence le plus proche de chez soi dans sept États. Atrium Health fait la même chose auprès de ses patients de Caroline du Nord et du Sud. Enfin, Livongo, un spécialiste du suivi des maladies chroniques, propose aux membres de son service la lecture de leur dernière mesure de taux de glycémie, les tendances associées à cette action et des conseils et des clés afin qu’ils améliorent leur confort de vie au quotidien.

Y aura-t-il des skills médicaux en France ?

La question posée ci-dessus paraît tout à fait légitime. Et la réponse est oui, c’est possible. En effet, AWS a obtenu en mars dernier une certification hébergeur de santé en France. Nos confrères du Monde Informatique précisent qu’elle n’est pas complète, car la société n’infogère pas les données médicales, à l’instar de Microsoft. En revanche, des firmes du secteur peuvent migrer et gérer ces informations critiques en toute sécurité sur le Cloud AWS. Si le géant du Web obtient la certification pour l’environnement lié à Alexa, alors rien ne l’empêche de faire appel à des partenaires, comme aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend