Accueil > Business > Robotique > Anki ferme ses portes : Cozmo ne se relèvera plus
cozmo anki fermeture

Anki ferme ses portes : Cozmo ne se relèvera plus

Dans un article publié par Recode dont les informations ont été confirmées par les fondateurs, l’on apprend la fermeture ce mercredi 1er mai d’Anki, le fabricant du robot jouet Cozmo.

Elle a levé plus de 200 millions de dollars. Ces petits robots jouets, notamment le Cozmo, trônaient fièrement dans les grandes enseignes. Pour autant, la startup Anki ferme ses portes dès le mercredi 1 mai, laissant 200 employés sur le carreau. La raison de cette fin d’activité ? Un accord financier important” qui a échoué, selon le CEO Boris Sofman.

Anki : une chute impressionnante pour une startup réputée

Celle-ci devait permettre à la société de lancer de nouveaux produits. Pourtant, le dernier robot en date nommé Vector avait reçu l’approbation des contributeurs de Kickstarter. Anki avait alors récolté 2 millions de dollars pour ce petit robot équipé de l’assistant vocal Alexa.

De même, Anki avait annoncé en octobre 2018 avoir généré près de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2017 et qu’elle comptait faire mieux en 2018. Tout ne semble pas s’être déroulé selon les plans des dirigeants.

Selon les informations de Recode, Boris Sofman a déclaré aux 200 employés que le fabricant ne “disposait plus de fonds suffisants pour continuer le développement de solutions matérielles et logicielles afin d’établir une feuille de route produit sur le long terme”.

La société qui avait bénéficié des faveurs d’Apple lors de la WWDC de 2013 tentait de négocier un rachat auprès de Microsoft, Amazon et Comcast. En vain, semble-t-il. Le problème d’Anki réside dans son positionnement. La startup qui développait des technologies avancées de robotique était avant tout vu comme un fabricant de jouets. Or ce n’était pas son intention au départ. En 9 ans d’existence, elle s’est retrouvée enfermée dans un rôle que les dirigeants avaient perçu comme une porte d’entrée dans le monde de la robotique et des objets connectés.

Un tout petit espoir

Ceux-ci rêvaient de démocratiser cette technologie et la rendre populaire auprès du plus grand nombre. Son cheval de Troie, après la tentative Overdrive, était Cozmo. Ce robot doté de reconnaissance faciale joue avec ses cubes et peut être programmé par son utilisateur. Il détecte le vide et apprend de nouveaux tours. Ce doux rêve se transforme en cauchemar pour les employés d’Anki qui recevront une semaine d’indemnité de départ.

Les fondateurs ne veulent pas s’avouer vaincus. Pas encore. Dans une déclaration auprès d’Engadget, un porte-parole de la startup basé à San Francisco écrit :

Nous faisons de notre mieux pour prendre soin de chaque employé et de sa famille, et notre équipe de gestion continue d’explorer toutes les options disponibles.

Une reprise de la société semble encore possible. Cependant, le secteur du jouet technologique s’avère particulièrement ardu. Pour rappel, Sphero a annoncé l’arrêt du partenariat avec Disney en décembre dernier. Cet autre fabricant de robots avait mis au point les drones BB8 de la franchise Star Wars.

1 commentaire

  1. Excellent article, merci beaucoup pour ces informations
    Les échecs s’enchaînent chez les ‘entreprises à forte croissance potentielle » en ce moment..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend