apple watch reine

Apple Watch : la reine trébuche, mais ne tombe pas

L’Apple Watch est en sérieuse perte de vitesse. Le cabinet IDC, dans son rapport publié hier, estime que les expéditions de la montre connectée ont chuté de 55 % entre le deuxième trimestre 2016 et la même période en 2015.

Selon IDC, l’Apple Watch représente 1,6 million d’exemplaires expédiés contre 3,6 millions au deuxième trimestre 2015. Une baisse conséquente de 55 % qui affecte l’ensemble du marché des Smartwatchs.

Il s’est écoulé 3,5 millions de ce genre de dispositif à travers le monde durant ce deuxième trimestre, soit une chute de 32 % par rapport au même trimestre en 2015 (5,1 millions de montres connectées expédiées). Le tableau fourni par IDC montre bien que le marché recule « à cause » de l’Apple Watch.


Découvrez notre lead marketplace I.T


 

apple watch idc

Les petits camarades de la firme de Cupertino, eux, sont tous en progression. Les quatre acteurs récurrents sont Samsung, Lenovo, LG et Garmin. La filiale Motorola de Lenovo est celle qui obtient la meilleure progression. Elle a vu ses expéditions grimper de 75 % entre le deuxième trimestre 2016 et 2015, pour un volume passant de 200 000 à 300 000 unités. Les parts de marché de la firme chinoise passe ainsi de 3 à 9 %, LG la suit de près avec 8 % de parts de marché. Le constructeur coréen Samsung pèse lui 16 % de la totalité du marché.

Les horlogers suisses en embuscade

Ces entreprises sont malgré tout bien loin de la société dirigée par Tim Cook. Malgré la forte baisse des ventes, l’Apple Watch domine fièrement ses concurrentes et représente 47 % des parts de marché. Une couronne portée fièrement, mais qui risque de changer de tête si le géant du High Tech ne fait rien.

Les fonctionnalités innovantes et les applications dédiées sont nécessaires pour conserver cette suprématie selon IDC. Samsung a mis sur le marché une version de sa Gear S2 disposant d’une carte SIM 3G aux Etats-Unis, un modèle qui arrive en France par le biais d’un partenariat avec Orange et Gemalto. Les montres capables de se connecter à Internet et de prendre les appels représentent un des avenirs possibles de la smartwatch.

Le cabinet d’étude rappelle tout de même que la marque à la pomme a une belle carte à jouer avec WatchOS 3, la prochaine version de son système d’exploitation. Pour reprendre du poil de la bête, il faut développer des « app killer », des applications et des fonctionnalités nécessaires à l’utilisateur.

Si les fabricants de montres traditionnelles comme Tag Heuer ou Fossil, pour ne citer qu’eux, ne sont pas encore dans ce classement, ils sont pourtant ceux qui oeuvre à la démocratisation de l’horlogerie connectée avec pour force un mélange subtil de technologie et design. Avec les bons partenaires, les horlogers suisses pourraient prendre une belle part du gâteau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *