in

Avec Evrythng, les vêtements ont leur Internet

Evrythng

Fans de shopping et de digital, votre souhait vient de se réaliser. Vous pouvez désormais mettre vos vêtements en ligne. Avery Dennison, société américaine spécialisée dans le labelling des grandes marques, vient tout juste de s’associer au « Facebook des objets ». Une compagnie du nom d’Evrythng, dont le but est de créer une identité digitale à 10 milliards de vêtements, d’ici 3 ans. 

Depuis les années 2000, les réseaux sociaux affleurent de toute part et se rendent indispensables pour un grand nombre. Facebook, Snapchat, Twitter se font les virtuoses de notre identité et de nos relations sociales. Si nous nous transformons de plus en plus en êtres virtualisés, il en sera bientôt de même pour nos accessoires.

Evrythng et Avery Dennison se mettent à la mode

Ce n’est pas la première fois qu’Avery Dennison crée des identités pour les objets. La société s’était déjà fait connaître avec l’AD-232, sa puce RFID qui permettait de tracer des articles de vêtement et autres types de produits, à des fins logistiques. A la différence qu’ici les consommateurs peuvent aussi interagir avec leurs produits. Avec la plateforme de produits intelligents que présente Evrythng, il sera possible de connaître tout l’historique de votre jean préféré, de participer aux après-ventes ou de réordonner vos produits selon vos préférences.

pcloud

Dans un premier temps, les clients pourront accéder à un service ou un produit en particulier juste en scannant des flash codes avec leur smartphone. Les puces RFID permettront par la suite aux articles de générer un grand nombre de données, utiles pour le client comme pour le service et la gestion des chaînes logistiques. Aujourd’hui déjà, la technologie RFID envahit notre mode vestimentaire avec les t-shirts qui se transforment en capteurs de fréquence cardiaque ou les jeans qui rechargent nos portables. On prévoit 411 millions de vêtements, de chaussures, d’accessoires et de bracelets connectés d’ici 2018.

Devant l’essor des vêtements connectés, il était logique que les vêtements surfent sur Internet.

« C’est probablement le plus gros marché que l’industrie des objets connectés ait pu avoir » (Niall Morphy, le CEO de Cisco)

Effectivement, avec un deal de ce genre, une toute nouvelle conception des objets se met en place. De simples outils de base, ils passent au statut d’avatar. C’est une véritable révolution pour Hugo Boss ou Nike, qui auront une place de marque sur le marché de l’IoT.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *