Accueil > Business > Transports > Licenciement et baisse de salaire : Faraday Future roule sur les jantes
faraday future licenciement

Licenciement et baisse de salaire : Faraday Future roule sur les jantes

Faraday Future est au plus mal. Après l’affaire de la levée de fonds avec Evergrande Park, la mauvaise santé financière du constructeur se confirme. The Verge rapporte que le concurrent de Tesla a baissé de 20 % le salaire de ses employés et prépare une vague de licenciement.

Faraday Future avait dans un premier temps suscité la curiosité des analystes et des médias. L’entreprise fondée en Californie par le milliardaire chinois Jia Yueting s’était rapidement autoproclamée concurrent de Tesla. Malheureusement, le fabricant de voitures électriques semi-autonome subit les frais d’une mauvaise gestion financière.

Faraday Future coupe dans les salaires et dans les effectifs

En plein conflit avec son investisseur Evergrande, Faraday Future a annoncé à ses employés le dimanche 21 octobre une baisse de 20 % de leur salaire. Selon The Verge qui a pu mettre la main sur ce document interne, cette décision est effective depuis lundi 22 octobre. De leur côté, les dirigeants ont décidé d’effectuer des coupes importantes concernant leur propre salaire. Jia Yueting s’apprête à le réduire à un dollar symbolique.

Ce même mail annonce une vague de licenciement, sans préciser le nombre de personnes concernées. Des sources anonymes évoquent plus de 100 cette semaine, toujours selon le média américain. Entre 30 et 50 % des 1000 salariés de l’entreprise seraient sur la sellette.

Ces décisions pourraient avoir des conséquences sur la production de la FF91, la première voiture de la marque, prévue pour la fin de cette année.

La crise que vit Faraday Future ne date pas d’hier. À la fin de l’année 2017, l’entreprise avait déjà eu des difficultés à payer ses salariés et ses fournisseurs. La levée de fonds d’une valeur de 2 milliards de dollars auprès d’Evergrande devait la sauver.

Fabricant de voitures cherche source de financement

Seulement, voilà, tout ce n’est pas passé comme prévu. Evergrande avait versé une première tranche de 800 millions de dollars au début de l’année. Six mois après, ce trésor de guerre était déjà dépensé. Le PDG de Faraday Future a donc fait pression pour recevoir une avance de 700 millions de dollars supplémentaires. Evergrande avait refusé de se plier à cette demande.

Jia Yueting a donc décidé de dénoncer l’accord. Selon lui et ses avocats, son investisseur n’aurait pas respecté le contrat : “Faraday Future fait actuellement face à des problèmes de financement parce qu’Evergrande n’a pas respecté sa part du marché et n’a pas effectué les paiements dont elle avait convenus”, peut-on lire dans le mail envoyé aux employés.

Cette série épisodique risque de rapidement s’écourter si Faraday Future ne trouve pas une nouvelle source de financement. À cet effet, elle a reçu la permission du centre d’arbitrage international de Hong Kong pour se lancer à la recherche de 500 millions de dollars.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend