in

Une étude révèle que 24 % des Britanniques ne sécurisent pas leurs appareils IoT

Advertisement

Actuellement, environ 95 % des Britanniques ont au moins un appareil IoT dans leur maison, plus que tout autre pays interrogé. Il s’agit d’une statistique qui montre l’ampleur potentielle du problème, mais 24 % n’ont pas pris de mesures pour protéger ces appareils. 

Comme le montrent les recherches, plus les utilisateurs possèdent d’appareils, plus ceux-ci sont vulnérables. Les fabricants doivent certes assumer la responsabilité de la sécurité de leurs produits, mais les utilisateurs ont leur propre cybersécurité. Elle joue un rôle important, a commenté Daniel Marxon, expert en confidentialité numérique chez NordVPN. 

Les Britanniques prennent le moins de mesures pour sécuriser leurs appareils IoT

Les appareils IoT, de par leur nature, collectent beaucoup de données et deviennent une cible clé pour les pirates. Outre le désir d’accéder aux données collectées, les appareils IoT sont souvent insuffisamment sécurisés. Ils peuvent également servir de porte dérobée pour les pirates informatiques vers des réseaux plus larges. 

Parmi les pays interrogés, les Britanniques sont ceux qui ont le moins agi contre les risques : près de 1 utilisateur sur 5 ne prend aucune mesure pour se protéger. Et si les Canadiens et les Néerlandais ont les meilleures habitudes en matière de sécurité, les Français sont généralement plus sûrs, car ils possèdent moins d’appareils au départ. 

Même les appareils IoT populaires des entreprises populaires deviennent de plus en plus populaires avec le piratage. 2020, par exemple, des dizaines de sonnettes Ring d’Amazon ont été piratées.

Les fabricants tenus responsables de la sécurité de l’IoT

Les fabricants de dispositifs IoT sont pressés de vendre les gadgets le plus rapidement possible. Cela signifie qu’ils les expédient avec les caractéristiques minimales requises pour qu’ils fonctionnent. “Cette démarche raccourcit le processus de développement et réduit les coûts autant que possible”, ajoute Markuson. 

advertisement

C’est une bonne nouvelle pour les fabricants d’appareils, mais une mauvaise nouvelle pour les consommateurs. En effet, la précipitation laisse d’énormes lacunes en matière de sécurité. Cependant, seuls 41,4 % des utilisateurs pensent que les fabricants devraient être responsables de la sécurité. Ce chiffre se situe derrière les consommateurs eux-mêmes (55,9 %) comme étant les plus responsables, suivis des fournisseurs d’accès à Internet (45,3 %). 

Les fabricants d’IoT doivent trouver des moyens supplémentaires pour protéger leurs appareils et les données de leurs utilisateurs. Et les agences gouvernementales doivent réglementer ce processus à mesure que l’utilisation des dispositifs IoT se développe dans les secteurs privé et public. 

Comment éviter les risques liés à l’IoT ?

Markuson propose six suggestions à tous les propriétaires de dispositifs IoT : 

  • Examiner les questions de confidentialité associées aux appareils achetés. 
  • Lire la politique de confidentialité et les autres termes et conditions. 
  • Créer des mots de passe sophistiqués.
  • Maintenir les appareils corrigés et à jour.
  • Désactiver les fonctions non utilisées. 
  • Installer un VPN sur votre routeur. 

Le fait de laisser le trafic non crypté rend les utilisateurs vulnérables aux attaques de type man-in-the-middle. NordVPN propose d’installer un VPN sur le routeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *