City 4.0

La pandémie COVID-19 a fait émerger les Villes 4.0

En accélérant l’utilisation des technologies, des innovations intelligentes et du commerce électronique, la COVID-19 a donné naissance aux villes 4.0. En effet, la pandémie a mis en évidence les faiblesses de l’infrastructure numérique mondiale tout en agissant comme un catalyseur de changement.

Le programme de recherche d’ESI ThoughtLab a désigné vingt villes comme étant des villes 4.0 dans le monde entier. Par ailleurs, ces dernières se distinguent par leur progression vers les objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Et malgré la COVID-19, elles ont déployé efficacement des technologies de pointe et des données numériques.

Villes 4.0 : quand la durabilité et l’intelligence se rencontrent

ESI ThoughtLab a réalisé une enquête auprès de 167 dirigeants urbains de 82 pays du monde entier. Intitulée “Smart City Solutions for a Riskier World”, cette initiative a révélé que les villes 4.0 mettent généralement en œuvre une moyenne de 14 projets de smart city. Elles sont toujours hyperconnectées, utilisant la technologie, les données et l’engagement des citoyens pour atteindre les ODD.

De ce fait, 86 % de ces villes 4.0 ont réussi à atteindre la totalité des 17 critères. En outre, ces cités hyperconnectées bénéficient d’un meilleur retour sur investissement technologique dans tous les domaines urbains. Cela inclut l’infrastructure numérique, la mobilité et le transport, la sécurité publique, la santé, l’éducation, la durabilité, l’énergie et l’eau.

L’impact de la COVID-19 sur les priorités des villes

Les responsables municipaux estiment que la crise modifiera à jamais la façon dont les gens vivent. Elle change également la manière dont ils travaillent, se rencontrent et se déplacent. Ainsi, 69 % des villes envisagent de reconsidérer la planification urbaine et l’aménagement du territoire, tandis que 54 % vont repenser la mobilité.

Concernant les leçons clés tirées de la pandémie, 65 % des répondants ont déclaré que les programmes de communication intelligente constituent un élément essentiel pour l’avenir. En outre, 54 % des dirigeants urbains affirment qu’ils se concentreront davantage sur la santé des citoyens. De plus, 43 % indiquent par ailleurs que la continuité et l’agilité opérationnelle jouent un très grand rôle.

Priorités en matière d’ODD et de technologie

Parmi les autorités locales interrogées, 28 % affirment que la crise sanitaire de la COVID-19 a rendu les ODD plus prioritaires pour leur ville.

En outre, 18 % de ces dirigeants ont déclaré que leur programme d’ODD a permis à leur ville de faire face à la pandémie. 

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Plus d’un tiers des participants a indiqué que la pandémie a stimulé “une nouvelle réflexion sur nos priorités pour construire le bien social”.

Ainsi, la majorité des villes ont fait des progrès dans la réalisation des ODD liés à la population et à la prospérité. Notamment l’absence de pauvreté, un travail décent et la croissance économique, une éducation de qualité, la santé et le bien-être.

Le rapport indique que diverses technologies vont également bénéficier des grands investissements au cours des trois prochaines années. Ces systèmes concernent les jumeaux numériques, l’impression 3D, la réalité augmentée/virtuelle et les entrepôts de données. Ils sont suivis par la blockchain et les tableaux de bord numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *