in

L’IA serait-il le meilleur chef en cuisine ?

Un robot d'IA en train de préparer à manger

S’il y a un secteur qui a été gravement touché par la pandémie, c’est bien le domaine de la restauration. Aujourd’hui, grâce à l’IA, on devrait assister à l’intégration de la robotique dans la cuisine de restauration rapide.

À l’heure actuelle, de nombreux domaines ont déjà tourné la page malgré les impacts du Covid-19. Mais certains commencent tout juste la reprise de leurs activités. Et c’est ainsi qu’est apparue une nouvelle règle. Conséquences : de nombreux acteurs du secteur de la restauration comment à exercer des activités en dehors de la restauration.

L’IA devient le chef

Face à la reprise des activités des acteurs de la restauration, l’IA qui va prendre le relais dans chaque cuisine. Il s’agit en tout cas d’une technologie révolutionnaire. Mais aussi d’un système piloté par intelligence artificielle qui va s’occuper des tâches monotones que les employés prenaient en charge auparavant. Cela a pour objectif d’augmenter le rendement grâce à une vitesse de productivité exponentielle.

Ces algorithmes d’IA vont par ailleurs permettre la révolution des opérations les plus modernes de la cuisine en restauration rapide. Notamment en formant des bras robotiques automatisés pour rendre possible ce que l’on croyait infaisable il y a quelques années.

Par contre, l’intégration de l’IA dans la cuisine et dans la restauration nécessite un matériel disposant d’une performance plus ou moins élevée. On aura besoin d’un processeur, de ports USB, ainsi que d’un processeur graphique pour mener à bien le traitement des périphériques quel que soit l’environnement dans lequel elles évoluent.

Bras robotisés en cuisine

Une cuisine informatisée et des tâches automatisées grâce aux systèmes d’IA

Si les bras robotiques peuvent interagir dans un environnement difficile et robuste, l’intégration de l’informatique de pointe est incontournable. Cela devrait permettre aux systèmes d’intelligence artificielle d’exécuter les tâches demandées dans n’importe quel type d’environnement.

Les développeurs devront alors baser la conception du matériel sur une élaboration uniformisée. C’est grâce à cette approche qu’ils pourront déployer le plus rapidement et le plus efficacement possible ces systèmes d’intelligence artificiele. C’est-à-dire les outils destinés à âgir dans une cuisine de restauration. Mais la fiabilité des systèmes va se baser sur les ressources qui interviennent dans la phase d’assemblage.

Outre le développement de matériels uniformisés, il va falloir également passer par la phase production de masse de ces systèmes informatisés. Pour ce faire, il est incontournable de comprendre ce qui différencie un ordinateur embarqué à usage général d’un système destiné à l’analyse des algorithmes d’intelligence artificielle.

Dans le domaine de la restauration, les systèmes d’intelligence artificielle autonomes sont l’une des étapes clés à la rationalisation de la main-d’œuvre. Ce qui a pour objectif final de se concentrer davantage sur la gestion des tâches. Mais non pas sur les tâches répétitives elles-mêmes. À ce stade, la prise de décision reste complexe. Les données opérationnelles qui serviront de base pour l’apprentissage des modèles doivent être détaillées. Mais c’est une opération peu coûteuse et qui permet d’offrir une meilleure expérience client pour les restaurants.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.