Accueil > Smart City > Dedrone s’associe à AT&T pour détecter les drones sur les lieux sensibles
drone dedrone

Dedrone s’associe à AT&T pour détecter les drones sur les lieux sensibles

AT&T et la startup Dedrone ont annoncé un partenariat afin de mettre sur le marché une solution IoT anti drone. Il s’agit de détecter les UAVs non autorisés survolant des lieux sensibles.

AT&T tenait la semaine dernière son rendez-vous annuel. L’entreprise américaine en a profité pour annoncer un partenariat avec la startup californienne Dedrone. Fondée en 2014, la jeune société conçoit une technologie de détection automatisée de drones reposant sur l’Internet des Objets. Dans le cadre de ce partenariat, l’opérateur de télécommunications va fournir un accès à sa connexion LTE.

Dedrone va connecter sa solution IoT au réseau d’AT&T

La détection de drones est devenue primordiale pour les sites sensibles. Certaines entreprises, les centrales nucléaires, les bases militaires, les prisons et certains bâtiments sont vulnérables au survol par des UAVs. La majorité des pilotes ne pensent pas à mal, mais les cas d’utilisation malveillante se sont multipliés. En Irak, plusieurs soldats français ont été blessés par des drones explosifs, tandis que l’Autorité de la sûreté nucléaire est généralement dépassée quant au survol des centrales.

Selon les deux sociétés, ce marché a de l’avenir. Elles évoquent les chiffres de la Federal Aviation Administration (FAA) qui estime qu’il s’est vendu près de 3 millions de drones en 2017. Plus d’un million d’entre eux sont enregistrés aux États-Unis. Logiquement, cela multiplie le facteur de risque dans ce pays.

La solution de Dedrone repose sur des capteurs IoT qui seront connectés au réseau 4G d’AT&T. La startup a mis au point un boîtier capable de détecter les fréquences radio des drones et de leur commande. Ce “RF Sensors” fonctionne en association avec des caméras connectées, un radar à engin volant effectif dans un rayon de 2 kilomètres. Le tout est couplé à un logiciel qui utilise des algorithmes de machine learning afin de traiter les images, de reconnaître précisément la marque d’un appareil et de localiser les potentielles menaces.

Un marché de niche

Dedrone dispose également d’un système de désactivation de drones à distance. Dans le partenariat cet outil n’est pas mis en avant, car les lois fédérales criminalisent la plupart de ces technologies. InternetOfBusiness estime que ces engins ne représentent pas une réelle menace. L’argument principal du média : “les drones sauvent plus de vies qu’ils n’en prennent”.

Il s’agit plutôt de s’adresser à un marché de niche. Les clients actuels de Dedrone sont principalement le département de la défense américain et les centres pénitentiaires de Géorgie. La société a également fait profiter ses services à des organisateurs d’événement public, notamment une compétition de golf à Phoenix et deux débats universitaires concernant les présidentiels en 2016.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend