in

Ericsson et PowerLight font la démonstration d’une station 5G sans fil

Ericsson

Ericsson a noué un partenariat avec PowerLight Technologies pour améliorer le déploiement des sites de réseau d’accès radio (RAN). En fait, la collaboration a abouti au développement d’une station 5G sécurisée alimentée par un réseau sans fil.

Ericsson et PowerLight se concentrent tous deux sur l’innovation. Grâce à cette démonstration révolutionnaire, ces entreprises mettent en évidence des avancées majeures. En effet, elles permettent de concrétiser la transmission sécurisée d’énergie sans fil pour des systèmes à plus grande échelle. 

Présentation de la toute première station sans fil 5G 

Ericsson et PowerLight ont effectué une démonstration de preuve de concept à Seattle en utilisant la téléportation optique. D’ailleurs, cette technologie laser convertit l’électricité en lumière de haute intensité captée et convertie en électricité par la station de base radio. Pour y parvenir, le site n’était relié à aucun câble du réseau électrique et aucune production d’électricité sur place n’était nécessaire. Cette station de base se trouvait dépourvue d’électricité jusqu’à ce qu’elle bénéficie d’une alimentation sans fil par un faisceau laser.

En outre, la réussite de ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre Ericsson et PowerLight Technologies. En effet, ce partenariat vise à explorer et à développer des solutions 5G innovantes pour améliorer la vitesse et la flexibilité du déploiement des réseaux dans divers environnements. L’alimentation sans fil a été distribuée de manière sécurisée à un Ericsson Streetmacro 6701 – une station de base radio 5G à ondes millimétriques (mmWave). Elle exploite la technologie laser de PowerLight pour transmettre des centaines de watts sur des centaines de mètres dans l’air.

Ericsson et PowerLight Technologies considèrent cette avancée comme une étape importante. En fait, elle ouvre la voie à la possibilité de transmettre des kilowatts d’énergie sur de plus longues distances.

pcloud

Station de base

Une démonstration mettant en évidence la sécurité de la technologie

Le faisceau laser dispose d’un bouclier virtuel ou anneau de sécurité. Il interrompt automatiquement et temporairement la transmission d’électricité avant qu’un objet vivant ou inanimé ne croise sa trajectoire. Ainsi, lorsque l’anneau de sécurité est activé, la batterie de secours du site prend le relais jusqu’à ce que le faisceau soit dégagé. 

En fait, pour garantir des services mobiles extrêmement fiables, les stations centrales utilisent des batteries pour l’alimentation locale. Or avec l’alimentation sans fil, Ericsson contribue à couper le dernier câble, le cordon d’alimentation. Cela montre comment l’énergie peut être distribuée sans fil et créer des opportunités de déploiement de réseau.

Outre les déploiements rapides de systèmes radio dans les rues, l’énergie sans fil pourrait prendre en charge divers cas d’utilisation. Par exemple, des déploiements d’urgences temporaires ou des demandes de densification ad hoc. Notamment lors de festivals de musique ou d’événements sportifs. Elle pourrait également supporter des machines dépourvues de câbles d’alimentation :

  • les véhicules guidés automatisés et les drones,
  • ainsi que des dispositifs tels que les capteurs et les lumières IoT.

Les fournisseurs de services de communication auront également la flexibilité requise. En fait, cela permet de localiser une station de base sans compromettre les besoins de communication par rapport à l’emplacement d’un fil électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *