Les perspectives du Beacon sont illimitées

Estimote et ses Beacons s’offrent une levée de fonds de 10,7M$

C’est officiel, Estimote, société conceptrice de Beacon, de balises capables de géo-positionner les détenteurs d’appareils disposant de Bluetooth, accroît son positionnement sur le marché de la géolocalisation et s’enrichit d’une somme rondelette de 10,7M$.

Le développeur polonais, sorti tout droit du prestigieux incubateur américain Y Combinator, affiche des prétentions de leader à l’échelle internationale. Si l’effet Beacon n’a pas encore été largement déployé en Europe ou en France, des tests grandeur nature ont été réalisés aux États-Unis : le réseau des Apple Store est déjà connecté (plus de 200 boutiques), tout comme certaines épiceries et grands magasins.

Le Beacon ? La petite bête qui monte…

Le Beacon n’existait pas, il a fallu l’inventer. Il faut dire que l’application a de quoi séduire plus d’un commerce, notamment les grands magasins. Pourquoi ? Question de traque… rondement bien menée, pour appâter le client au gré de notifications (réductions, ventes flash, présentation de rabais, recommandation d’articles, etc.) lorsqu’ils s’approchent d’un corner, shop in shop ou autres rayons achalandés. Oui, le Beacon Bluetooth a dépassé désormais le stade du prototype pour entrer dans l’ère de la production à grande échelle. Une évolution qui peut se heurter aux inconvénients de son élégance et de sa simplicité, mais qui assure une assise confortable à Estimote et sa levée de fonds vertigineuse. « L’avenir du commerce de détail ne résidera plus dans le fait d’approcher ou non d’une borne. Il sera effectif au simple regard d’un écran animé publicitaire. Le cinéma l’illustre bien. Et nécessairement, ce mode de fonctionnement se produira dans notre environnement naturel » résume le co-fondateur de l’entreprise enrichie, Steve Cheney.

Découvrez notre lead marketplace I.T

Si en 1986, dans le film Top Gun, Maverick (Tom Cruise) se plaçait sur la trajectoire de ses ennemis en utilisant une balise radar pour les abattre dans le ciel, aujourd’hui, les grands magasins utilisent le même type de technologie pour mieux cibler les consommateurs, dans un exemple du type sociétale qui imite l’art vers une perfection commerciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *