in ,

Expoprotection : le rôle de l’IoT pour la sûreté eu sein des entreprises

Expoprotection iot

Du 7 au 9 novembre se tenait le salon Expoprotection au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Tous les deux ans, cet événement rassemble les spécialistes internationaux des équipements et des solutions innovantes pour la prévention et la gestion des risques.

Dans un monde où tout commence à être connecté, les entreprises doivent opérer leur transformation digitale du point de vue de la sécurité, afin d’être plus efficaces face à différentes menaces comme les risques industriels, les intrusions, la malveillance, les inondations ou encore les incendies. D’ailleurs, l’IoT est de plus en plus représenté lors de l’Expoprotection.

Dans les tendances de fonds et exposants phares, on note les fabricants de solutions intelligentes pour la sécurisation des sites, les développeurs de plateformes globales pour la gestion de tous les équipements et leurs partenaires et les développeurs de devices destinés à la protection de l’utilisateur.

pcloud

Des plateformes de surveillance globale

Tout d’abord, de grands acteurs de sécurité, fédérateurs de plusieurs solutions intégrées à une même plateforme de gestion, étaient présents.

Samsung est l’un des principaux fabricants de caméras de surveillances connectées avec Wisenet. Le géant développe également une plateforme de gestion de la sûreté en partenariat avec d’autres entreprises lui amenant des applications spécifiques et innovantes.

En partenariat avec SprinxTechnologies, et Hanwha Techwin, Samsung développe une solution intelligente de gestion du trafic et de détection d’incidents grâce au chipset Wisenet III. Avec la computer vision, il est possible de détecter automatiquement un véhicule arrêté, des embouteillages, un véhicule suspect, de la fumée ou encore un piéton sur la route. Cette solution permet d’envoyer plus rapidement les secours sur place grâce à un système d’alerte et collecter des données afin d’optimiser la gestion du trafic et aider à la décision.

img_0036

Avec OxeHealth et Hanwha Techwin, Samsung se place également sur le marché de la surveillance des malades en pièce sécurisée. Grâce à des caméras, les institutions psychiatriques, la police et les prisons peuvent mesurer à distance la respiration, la fréquence cardiaque, les mouvements et les patients des détenus.

L’API Oxecam alerte rapidement le personnel en cas de changement soudain ou dramatique de la psychologie d’un patient ou d’un détenu. Cette solution a également pour objectif de faire avancer la collecte de données cliniques sur la santé mentale, améliorer à tout point de vue la sécurité des détenus et les conditions de travail du personnel.

img_0038

Dans le secteur des plateformes de gestion d’accès, les principaux concurrents sont Milestones, Genetec et Avigilon. Ces entreprises éditeurs de logiciels sont spécialisées dans des solutions de sûreté globale en établissant des partenariats technologiques apportant des fonctionnalités supplémentaires à leur plateforme.

Par exemple, Genetec vend des solutions de gestion d’accès aux aéroports français, à EDF ou encore à la SNCF par le biais d’installateurs/intégrateurs comme Prosegur ou Ineo. On peut définir ces trois acteurs comme des fédérateurs qui connectent l’information et les périphériques. Genetec est certainement l’entreprise la plus innovante dans ce domaine en proposant à la fois une solution de contrôle d’accès sur IP, une solution de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation et un système de vidéosurveillance sur IP.

La gestion des accès à l’honneur

Solution pour la sûreté veut également dire amélioration de la gestion des accès et des clés. Sur Expoprotection, l’entreprise allemande Abus a présenté sa solution wAppLoxx, un système de contrôle d’accès connecté permettant de savoir, grâce à la récolte de données, qui entre et sort d’une pièce. Ce système permet une protection renforcée contre les cambrioleurs, mais aussi une administration flexible des droits d’accès et une utilisation confortable à distance. L’entreprise propose à ses clients des commandes par badge sécurisé, via l’application smartphone wAppLoxx ou une interface web.

L’administrateur peut donc facilement attribuer ou enlever des droits à certaines personnes quand il le souhaite via une plateforme. La solution est également connectée à un système d’alarme pouvant être limité à des profils horaires et avoir une date de début/fin. Ce système est idéal pour les domiciles, les bâtiments commerciaux, les cabinets médicaux, juridiques ainsi que pour les magasins.

img_0030

L’entreprise Salto propose une solution assez similaire de contrôle d’accès basée sur le Cloud. L’avantage de ces solutions connectées est qu’elles ne nécessitent pas d’installation de logiciel et n’ont pas le coût d’un produit électronique entièrement câblé. Le deuxième avantage est qu’elle annule tous les problèmes liés à la gestion des clés. Plus besoin de remplacer les serrures si les clés sont volées ou perdues. Il suffit de bloquer les badges ou les comptes d’accès et en attribuer de nouveaux.

Certaines entreprises préfèrent encore utiliser des clés, mais souhaitent quand même un système de gestion similaire. L’entreprise hollandaise Ecos Systems propose des casiers intelligents permettant de gérer et stocker des objets, des clés, des armes et des documents confidentiels. Pour gérer tous ces systèmes, l’entreprise a développé la plateforme Cloud Ecos Webman. Dans le cas de la gestion des clés, cela permet de savoir qui a pris une clé et jusqu’a quelle heure la personne en a besoin, tout en limitant l’accès aux personnes non autorisées à utiliser ces clés. La plateforme est consultable sur un web ou directement via une application smartphone.

img_0035

Ce type de solution permet un réel gain de temps pour le personnel chargé de la gestion des objets. Par exemple, le coût total de la solution est de 15.000 euros, mais il permet de réduire considérablement le personnel. Ainsi, les sociétés voient un retour sur investissement en moins d’un an. Ecos Systems intègre désormais sa solution pour la gestion des villes, des transports ferroviaires ou encore pour les gouvernements.

img_0033

VestaPro et son bouton connecté destiné aux urgences

Le distributeur de solution de sécurité VestaPro est également très impliqué dans les différents systèmes d’alerte et de gestion des accès. La société distribue notamment le Zipato, une tablette de contrôle de l’interphone et des applications de la smart home déployée dans le cas de grands partenariats industriels. Parmi ces partenariats, on note Bouygues, dans le cadre de ses initiatives pour la smart city.

De son côté, VestaPro a développé un produit phare, un bouton connecté destiné à la sécurité B2B. Avec une portée de 30 km, ce bouton connecté fonctionne hors Wi-Fi ou ADSL en prenant en charge les technologies SigFox ou LoRa. Cette solution peut être utilisée dans de nombreux cas et configurée en fonction du besoin du client. VestaPro est déjà en discussion pour l’installation de son bouton connecté, pour permettre des alertes d’urgence, au sein du Ministère de l’Intérieur, des commissariats ou encore des écoles.

img_0025

Un assistant à la sécurité personnelle

Persafe est la société à l’origine du SmartBadge, une solution dédiée à la sécurité personnelle. En quelque sorte l’évolution du pager, cet appareil de communication connecté adapté au standard GSM permet aux professionnels d‘envoyer des messages d’alerte à leurs collègues, au personnel de sécurité ou au centre de réception des alarmes.

Connecté à un smartphone, le SmartBadge devient un véritable dispositif d’alerte destiné au travailleur isolé. Cette solution peut servir pour absolument tous les métiers à risque. Il peut être configuré de manière automatique grâce à des capteurs intégrés d’immobilité et de perte de verticalité. L’alerte peut être accompagnée d’une géolocalisation pour savoir où se trouve l’utilisateur en cas de problème. 

img_0044

Bandit, le diffuseur de brouillard connecté

Pour lutter contre la criminalité, les objets connectés sont très efficaces, car ils permettent de répondre aux techniques toujours plus inventives des malfaiteurs. La solution de l’entreprise française Bandit est une petite box déployant un brouillard sec et d’une grande densité s’il détecte une effraction. Ne laissant aucune trace ni résidu, la marque Bandit est référencée et agrées par les plus grandes compagnies d’assurance.

img_0039

Les semelles connectées pour les professionnels

La startup française Digitsole était également présente avec son nouveau modèle de semelle connectée. Connectée en Bluetooth 4.0 avec une application, il est possible de récolter de nombreuses données comme le nombre de pas effectué, la distance parcourue ou encore le nombre de calories brûlées. Il est également possible d’ajouter une fonction chauffante via l’application. Fort de son succès, la startup est actuellement en train d’établir un partenariat avec un grand constructeur français pour intégrer sa technologie dans les semelles des chaussures professionnelles, afin de prévenir des endroits glissants ou encore suivre la progression des employés.

20140916-101918-g

On retient d’Expoprotection que de plus en plus de solutions de protection émergent grâce à l’IoT. Pour une seule solution, les cas d’usages peuvent être multiples et toucher de nombreux marchés. Pour cela, les fournisseurs adaptent chacune de leurs offres au besoin du client. L’IoT a le potentiel de permettre aux autorités d’intervenir toujours plus rapidement. La prochaine étape serait, peut-être grâce à la prédiction, qu’elles n’aient même plus à intervenir. En tout cas, de moins en moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *