in ,

Auto-conduite : Faraday Future compte finir son usine d’ici deux ans

Faraday Future auto-conduite voitures usine nevada

Faraday Future, startup américaine spécialisée dans les véhicules électriques intelligents, compte ouvrir son usine dans le Nevada. Elle sera construite à moins de 800 km de celle de Tesla, son concurrent direct.

La semaine dernière, la startup spécialisée dans les voitures intelligentes, Faraday Future a organisé une cérémonie d’inauguration sur le site où elle projette de construire une usine futuriste. Ce complexe sera construit dans l’État du Nevada pour 1 milliard de dollars. Cependant, encore aucun travail n’a été entrepris, le temps de comprendre comment utiliser au mieux l’espace.

Très ambitieux, ce jeune constructeur automobile veut développer une structure immense. Pour concurrencer le leader du marché Tesla, la société a décidé d’implanter son usine à moins de 800 kilomètres de son l’usine Gigafactory. Dore et déjà, on sait que 4500 personnes devraient y travailler fin 2017.

pcloud

Faraday Future automobile connectée futur nevada usine concept car usa

Encore 13 millions de dollars à verser à l’État avant de commencer les travaux

La société a déclaré qu’elle prévoyait de terminer la constriction de son usine d’ici deux ans. Elle admet que c’est un délai assez court pour construire un bâtiment de 300 000 m2. L’entreprise devrait donc prendre au moins deux ans de plus pour commercialiser ses voitures, si tout se passe comme prévu.

Toutefois, la société est déjà confrontée à un obstacle. Elle n’a pas encore donné les 3 millions de dollars qu’elle doit à l’État du Nevada pour amener les lignes des services publics jusqu’à l’usine. De plus, Faraday Future doit payer 10 millions de dollars supplémentaires pour diverses utilités avant la mi-mai, mais il se trouve que le compte qu’ils utiliseront pour payer n’a pas encore été ouvert.

Après avoir payé ces 13 millions de dollars, Faraday devra obtenir un cautionnement d’exécution allant jusqu’à 75 millions de dollars. Une fois cette somme payée, l’État commencera la construction de l’usine à partir des réseaux ferroviaires et de l’eau. Tout peut basculer tant que Faraday Future n’a pas déposé les 13 millions qu’elle doit à l’État. 

Une des premières voitures de course sans pilote

Quant aux produits que Faraday compte développer dans l’usine, on sait qu’il s’agit de voitures de course basées sur le concept de l’auto-conduite. 100 % électrique, ce concept repose sur la future plateforme du constructeur, baptisée Variable Plateforme Architecture. La startup avait dévoilé un prototype qui avait attiré l’attention au CES 2016 de Las Vegas. Ce modèle appelé FF Zéro 1 est entouré de mystères, mais on sait qu’avec ses 1000 chevaux de puissance, ce véhicule électrique sera capable d’atteindre les 100 km/h en moins de 3 secondes, pour une vitesse maximale de 320 km/h. Toutefois, ce concept car n’en dit pas long sur la gamme complète que la société compte développer.

Le milliardaire chinois Jia Yueting, fondateur de LeTV (souvent appelé « Netflix Chinois ») a annoncé qu’il comptait financer le développement de Faraday Future dans les mois qui suivent. Une levée de fonds est peut-être à venir, mais on ne connaît toujours pas le montant des ressources financières dont a besoin la startup pour mettre sur pieds son usine et commercialiser ses véhicules.

One Comment

Laissez une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *