Accueil > Business > Fitbit : un avenir incertain pousse le fabricant à chercher des solutions
Fitbit tourmente

Fitbit : un avenir incertain pousse le fabricant à chercher des solutions

D’après Reuters, Fitbit serait actuellement en discussion avec une banque d’investissement. La société étudie la possibilité de se mettre en vente. Alphabet a déjà montré son intérêt.

Fitbit, le spécialiste des bracelets connectés fitness, n’a pas réellement réussi sa transition vers le marché des montres connectées. Ce sont surtout ces dernières qui sont sur le devant de la scène en ce moment. Or, la concurrence est rude surtout avec les mastodontes que sont Apple et Samsung, entre autres. Les smartwatchs condensent toutes les applications fitness pour les sportifs, ainsi que de nombreux instruments de mesure de diverses activités du corps humain.

De plus, les fabricants chinois attaquent Fitbit sur son territoire, celui des bracelets connectés, en proposant des produits moins chers. Ainsi, les consommateurs se tournent de plus en plus vers les accessoires de Xiaomi ou Huawei. Ceux-ci ont également rejoint le marché des montres connectées, ce qui n’arrange pas non plus les affaires de la société américaine.

Alphabet en tête pour racheter Fitbit

Dans une atmosphère plombée, Fitbit aurait entamé des discussions avec la banque Qatalyst Partners, à la recherche de potentiels repreneurs. En revanche, le fabricant d’accessoires connectés n’est pas certain de vouloir vendre. En réalité, la banque essaye depuis plusieurs semaines de les convaincre de le faire. Elle aurait comme argument que Alphabet, compagnie mère de Google, serait intéressée par ce rachat. Un autre investisseur se serait aussi déclaré, sans plus de précisions. Personne n’a d’ailleurs souhaité commenter ces possibles opérations. Tout cela est pour le moment confidentiel.

Fitbit a dû revoir à la baisse ses prévisions pour son chiffre d’affaires sur le mois de juillet. En cause, les ventes décevantes de sa montre Versa Lite, version plus abordable, mais qui n’embarque pas certaines fonctions appréciées. La société américaine a pourtant été l’une des premières à se lancer dans l’univers des bracelets connectés. C’est en voyant les difficultés qu’elle traverse que l’on peut se rendre compte que ce secteur est particulièrement concurrentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend