La startup Flirtey teste la livraison de médicaments par drone

Malgré des réglementations quasi inexistantes, la livraison par drone a du mal à émerger. Cependant, les gouvernements pourraient plus facilement accepter de réglementer la livraison de médicaments par drone. Exemple, avec le partenariat entre Johns Hopkins et la startup Flirtey.

Des chercheurs de la Johns Hopkins University School of Medicine ont établi un partenariat avec Flirtey, une startup spécialisée dans la livraison par drone basée dans le Nevada, pour effectuer des tests de vol de drone transportant des fournitures médicales à Cape May, dans le New Jersey.

Environ 100 observateurs étaient présents pour assister à l’essai, y compris plusieurs membres de la branche humanitaire de l’Organisation des Nations Unies.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Drone-Flirtey-Fastway

Des drones pourraient éventuellement apporter des fournitures médicales aux victimes de catastrophes naturelles et aider les organisations d’aide aux victimes en leur donnant la capacité d’envoyer des médicaments et fournitures plus rapidement. « Si les routes et les ponts sont inutilisables, les drones pourraient apporter de petits kits de sauvetage contenant par exemple des vaccins et autres fournitures médicales » a déclaré George Fenton, directeur des innovations humanitaires à World Vision International.

De nombreux organismes impliqués dans le secours aux sinistrés ont rapporté que les drones ont déjà été très utiles dans la collecte de données et pour prendre des photos, notamment lors du typhon Haiyan en 2013.

Les médicaments pourraient accélérer le déploiement de la livraison par drone

Cette expérimentation consistait à livrer un colis contenant du matériel médical à partir d’un navire en mer à un point précis sur terre, marquant une première mondiale aux États-Unis. Les zones sujettes aux catastrophes sont près des côtes, où les ouragan, les inondations et les typhons sont les plus fréquents. La livraison de médicaments à partir d’un navire au large des côtes est donc l’un des scénarios les plus probables pour les opérations de secours en cas de catastrophe.

Il reste toutefois des choses à régler avant de pouvoir livrer des fournitures médicales par drone. Par exemple, des échantillons de sang transportés par un drone pourraient facilement être endommagés par les vibrations et les mouvements. Malgré cela, d’ici 5 ans, les drones seront régulièrement utilisés en cas de catastrophe, car les organisations de santé et les organismes de réglementation auront une compréhension totale de ce qu’il est possible de transporter ou non avec drone, pour un maximum de sécurité. 

Les réglementation des Etats-Unis ne permettent pas encore les livraisons par drone de longue portée sans une dérogation spéciale de la FAA. Cependant, le gouvernement pourrait être plus souple pour la livraison de médicaments. En effet, la FAA serait davantage disposée à accorder des dérogations pour les livraisons de médicaments, car ils peuvent sauver des vies, contrairement aux livraisons d’autres produits. Obtenir l’approbation pour encore plus de cas d’utilisation de drones sera un facteur important de la croissance du marché américain du drone commercial.

 Flirteys-Kitty-Hawk-Moment_edited-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *