in

ForwardX, une startup de la robotique, réunit 31 millions de dollars de financement

ForwardX

Basé à Pékin, ForwardX Robotics a révélé avoir terminé sa première phase de levée de fonds de série C. Ce fabricant de robots mobiles autonomes (AMR) cherche désormais à poursuivre son expansion à l’échelle mondiale.

Le directeur de ForwardX a déclaré que ce financement intervient à un moment où des investisseurs courtisent les fabricants de robots d’entreposage ou de production. Grâce à ce nouvel investissement, ForwardX a réuni un total d’environ 100 millions de dollars depuis sa création par Nicolas Chee en 2016. De son côté, la startup n’a pas communiqué sa valorisation après la levée de fonds ni le montant qu’elle prévoit de collecter dans l’ensemble du tour de table. C. 

ForwardX lève 31 millions de dollars lors d’un tour de table C1

La levée de fonds C1 a été dirigée par Taikang Life Insurance. Cette compagnie d’assurance chinoise a également été soutenue par Qualcomm Ventures et Starlight Capital. Celui-ci est une entreprise de financement de jeunes entreprises chinoises spécialisées dans le développement industriel. Quant à Qualcomm, elle a annoncé en 2014 qu’elle avait alloué 150 millions de dollars pour financer des startups chinoises. Ces montants vont servir à faire progresser non seulement les technologies de communication, mais aussi le marché électronique, ainsi que les semi-conducteurs, les soins de santé et l’éducation.

pcloud

Par ailleurs, la participation de Qualcomm va favoriser la mise en place d’un partenariat entre Forwardx et ce leader de la fabrication de puces. Par ailleurs, cette norme va équiper les systèmes de stockage et de fabrication intelligents de l’entreprise. En outre, cette dotation offre à ForwardX la possibilité d’accélérer son calendrier de recherche et développement. De fait, elle peut augmenter ses capacités de déploiement dans des marchés clés comme les États-Unis. Elle a également le pouvoir d’étendre ses ventes à de nouveaux marchés.

À noter que pour l’instant, la plupart de ses revenus proviennent de Chine, avec le géant du commerce électronique JD.com et le leader de la logistique SF Supply Chain China.

ForwardX poursuit sa conquête des marchés étrangers

Tout comme les autres startups de robotique en Chine, ForwardX se lance sur le marché international. Elle a déjà ouvert un centre à Tokyo. Aussi, elle prévoit le lancement d’une succursale aux États-Unis et de pénétrer en Europe en 2022.

Autrement dit, cette entreprise tente de concurrencer les acteurs américains du secteur, tels que 6 River Systems et Locus Robotics. Pour faire face à ses concurrents, l’entreprise a déclaré que sa solution ne nécessite pas beaucoup d’investissements initiaux. En fait, « les coûts du matériel sont réduits tandis que ses solutions permettent de réduire le nombre de robots par employé. » En effet, chaque robot est capable de transporter jusqu’à 1 200 kg de marchandises.

Par ailleurs, ce fabricant d’AMR offre une solution de pointe pour la gestion de flotte. D’ailleurs, cette dernière peut déterminer la manière dont les robots circulent dans un entrepôt. Elle utilise des algorithmes semblables à ceux des plateformes de covoiturage qui optimisent la performance des conducteurs.

Les robots sont aussi dotés d’un lidar et d’un système de deep learning. Ils permettent aux travailleurs de passer moins de temps à se déplacer et aux nouveaux employés de ne pas avoir à mémoriser l’emplacement des marchandises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *