Accueil > Tech > Sécurité > Sécurité IoT : selon Gartner, les dépenses atteindront 1,5 milliard de $ en 2018
securite gartner etude

Sécurité IoT : selon Gartner, les dépenses atteindront 1,5 milliard de $ en 2018

Les entreprises prennent de plus en plus au sérieux la cybersécurité. Gartner prédit que les dépenses pour protéger l’Internet des Objets atteindront 1,5 milliard de dollars en 2018. Ce n’est pas forcément une généralité selon le cabinet d’études qui identifie un frein organisationnel. 

Gartner a publié le 21 mars une recherche concernant la cybersécurité de l’Internet des Objets. Selon les prédictions, les dépenses pour protéger les infrastructures IoT vont atteindre 1,5 milliard de dollars en 2018, contre 1,17 milliard de dollars en 2017, soit une augmentation de 28 % en un an. Le tableau Excel habituellement diffusé lors de ce type de communiqué de presse tend à montrer que les dépenses doubleront entre 2018 et 2021 pour atteindre 3,1 milliards de dollars.

Les investissements concentrés sur les services professionnels

gartner depense securite

Selon Gartner, les investissements visent principalement à protéger les services professionnels. Cette année, cela représente 946 millions de dollars en numéraire. Près de 373 millions de dollars seront dépensés dans la protection des terminaux et 186 millions d’euros dans la sécurisation des passerelles (gateway). Il faut dire que selon un sondage réalisé par le cabinet d’études 20 % des entreprises ont subi au moins une attaque à partir d’objets connectés depuis les trois dernières années.

De telles disparités entre les pôles de dépense peuvent s’expliquer par une absence de standardisation dans la manière de protéger les infrastructures IoT. Ruggero Contu, directeur de la recherche chez Gartner explique :

“Bien que la sécurité de l’IoT soit systématiquement considérée comme une préoccupation majeure, la plupart des implémentations ont été planifiées, déployées et exploitées au niveau de la ligne de service métier, en coopération avec certains services informatiques pour garantir que les équipements soient suffisamment protégés. Cependant, la coordination via une architecture commune ou une stratégie de sécurité est pratiquement inexistante et la sélection des produits et des services du fournisseur reste largement ad hoc, en fonction des alliances du fournisseur de périphériques avec les partenaires ou du système central que les périphériques améliorent ou remplacent.”

Gartner identifie un manque de normalisation

Selon Gartner, c’est le principal obstacle à la croissance de la sécurité IoT. Ce manque d’organisation pourrait entraver les dépenses de 80 %, et ce malgré la croissance des usages de l’industrie 4.0, des capteurs et des robots.

Dans un même temps, la mise en place de nouvelles régulations strictes comme le GDPR qui sera appliqué le 25 mai 2018 pourraient rapidement changer les choses. Ce n’est donc pas une histoire de gros sous, mais bien d’organisation.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend