Accueil > Entreprises > Google Home : Belkin Wemo et Honeyvell maintenant partenaires

Google Home : Belkin Wemo et Honeyvell maintenant partenaires

Google Home bénéficie de deux nouveaux partenariats aux États-Unis. Les objets connectés de Belkin Wemo et Honeyvell sont désormais compatibles avec l’assistant connecté. 

Google Home a clairement été laissé sur le côté de la route lors du Consumer Electronic Show. Amazon Echo et l’assistant Alexa a mené la danse pendant les différentes présentations des constructeurs. Chacun était fier de présenter des enceintes, des télévisions, des voitures et même des horloges communicantes avec les produits d’Amazon.

Google a donc rapidement réagi en présentant deux partenariats avec des fabricants d’objets pour la maison connectée : Belkin Wemo et Honeyvell. L’enceinte connectée Google Home parle maintenant avec des ampoules, des caméras, des prises commercialisées par la première citée et des thermostats de la seconde.

CES 2017 : « Alexa, dans ta maison, Alexa dans ton caleçon ? »

Ces produits connectés élargissent le parc disponible pour les propriétaires américains de l’assistant vocal. Ils peuvent ainsi bénéficier d’une alternative aux thermostats intelligents de Nest , aux éclairages Philips Hue et aux produits de Samsung de la gamme SmartThings. En revanche, il n’y a pas de nouveauté du côté des systèmes audio compatibles.

Déployer tranquillement sans vraiment innover

honeyvell belkin wemo google home

Finalement, Google Home étend sa présence dans la maison sans pour autant jouer la carte de l’innovation. Ces objets connectés sont maintenant bien connus du public technophile. De plus, les nouveaux partenariats ne sont valables que pour l’enceinte connectée. La compatibilité avec le Google Asssistant présent sur le smartphone Pixel sera « bientôt » annoncé.

Après l’extension de la présence de Nest en Europe, Google Home devra prendre sa place sur le marché face à Amazon Alexa. En effet, le second a su s’imposer comme un acteur majeur en à peine deux ans. Les partenariats annoncés ne révolutionnent pas le marché de l’intelligence artificielle embarquée. Les cafouillages de la filiale Nest freinent-t-ils la progression de la firme Alphabet dans la branche Smart Home ? Rien ne confirme cette supposition dans l’attitude du géant du Web. En revanche, la prudence est de mise sur ce secteur dont la maîtrise est loin d’être parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend