Accueil > Business > GoPro : 200 à 300 suppressions d’emplois dans la division drone
drone gopro licenciement

GoPro : 200 à 300 suppressions d’emplois dans la division drone

Le 5 janvier 2017, GoPro aurait annoncé un plan de restructuration en interne selon TechCrunch. Il toucherait 200 à 300 employés de la division drone.

TechCrunch, le célèbre média spécialisé dans l’actualité High Tech a appris de sources proches de l’entreprise GoPro qu’elle préparerait une vague de licenciement importante. Cette décision concernerait 200 à 300 salariés œuvrant principalement dans la division drone.

Une annonce en interne

Selon les informations recueillies par TechCrunch, une lettre envoyée aux employés expliquerait cette restructuration par le besoin “de mieux aligner les ressources sur les besoins de l’entreprise”.

Les employés auraient été relevés de leurs fonctions dès le 5 janvier 2017, mais seraient payés jusqu’au 16 février prochain. TechCrunch suppose que le fabricant voulait annoncer officiellement ce plan de restructuration après le CES 2018, le fameux salon technologique annuel se déroulant à Las Vegas.

GoPro a souffert des déboires de son drone

Que s’est-il passé chez GoPro ? Le célèbre fabricant de caméras d’action s’était lancé en 2016 dans la conception d’un drone dans un objectif de diversification. Problème à sa commercialisation en novembre 2016 aux États-Unis, le drone Karma souffrait d’un défaut de conception. Une mauvaise fixation de la batterie provoquait des coupures d’alimentations provoquant la chute des drones. l’entreprise avait dû rappeler les drones Karma pour relancer la commercialisation en février 2017.

Malgré un succès critique, GoPro n’a pas réussi à se différencier de son partenaire devenu son concurrent : DJI. Le fabricant chinois, leader du marché, a commercialisé les DJI Mavic Pro et Spark, deux concurrents du Karma. Vendus au même prix, ces produits bénéficient de meilleures appréciations en provenance des amateurs de drones.

Finalement, la diversification souhaitée par GoPro n’a pas pris, tandis que les concurrents sur le marché de la caméra d’actions sont de plus en plus nombreux. Elle tente également de se différencier sur le marché de la réalité virtuelle en proposant des caméras à 360 degrés.

En attendant, ce plan de restructuration s’annonce comme la troisième vague de licenciement en trois ans pour l’entreprise. Après s’être séparé de 100 employés en 2016, puis de 270 salariés en mars 2017, GoPro utilise une technique éprouvée pour sortir la tête de l’eau.

Sources & crédits Source : TechCrunch - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend