Accueil > Ecosystème IoT > Fusion-acquisition > Harman passe sous la coupe de Samsung pour 8 milliards de dollars
harman samsung rachat

Harman passe sous la coupe de Samsung pour 8 milliards de dollars

Ce lundi matin dans un communiqué, Samsung a annoncé le rachat d’Harman pour près de 8 milliards de dollars. Le géant coréen prévoit de pousser sur le devant de la scène des solutions pour les voitures connectées. 

112 dollars par action, voilà le prix du rachat d’Harman par Samsung. Les deux entreprises ont présenté ce 14 novembre les détails de cette transaction réalisée en numéraire. Celle-ci ne repose pas forcément sur l’activité la plus connue de la firme américaine. Le groupe, détenteur des marques JBL, Bang & Olufsen, AKG ou encore Harman Kardon, est un acteur bien positionné dans l’automobile connectée. Ce marché intéresse fortement la firme coréenne : elle l’estime à plus de 100 milliards de dollars d’ici 2025.

Outre les équipements de son connecté, Harman développe des solutions d’infotainment embarqués, de sécurité et de télématique. L’entreprise travaille avec des grands noms de l’automobile comme Mercedes, Jaguar, Jeep, Volkswagen, Seat, etc.

Samsung est en retard dans ce domaine et souhaite revenir au niveau des cadors du secteur comme Google, Apple ou Ford. Si la marque propose d’ores et déjà sous la coupe de Renault des batteries pour BMW, son activité dans ce secteur connecté n’est pas significative.

Sortir de l’impasse du smartphone grâce à Harman

Ainsi, le géant va bénéficier de l’expertise de 8 000 ingénieurs et développeurs pour concevoir des applications pour la voiture connectée. Par ailleurs, les branches audio et objets connectés de Samsung fusionneront avec celle d’Harman. Cela donnera sûrement lieu à des enceintes et des télévisions connectées aux capacités audio améliorées. Il faudra attendre pour cela le terme de la transaction entre les deux groupes prévu pour la mi-2017.

Le groupe audiophile possède une image de marque plus que positive et cet accord d’une valeur de 8 milliards de dollars permet de redorer le blason du constructeur de smartphone, bien mal en point après l’explosion des modèles Note 7. Le mobile, en perte de vitesse, pousse les acteurs dominants à se rediriger vers l’Internet des Objets. Les propos des dirigeants de Huawei il y a quelques semaines démontrent une préoccupation similaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend