in ,

l’iCloud d’Apple déménagerait en partie chez Google

Google serait-il en passe de s’imposer sur le marché ô combien compétitif du Cloud ? En tout cas, la firme de Mountain View a déjà un client prestigieux. Il s’agit d’Apple et de son iCloud qui serait hébergé en partie par ce dernier au détriment d’Amazon Web Services.

Qui a dit que Google et Apple étaient en bisbille sur tous les sujets ? Selon CRN et Re/code, la firme de Cupertino cherche un nouveau partenaire pour héberger son service iCloud. Elle aurait choisi Google et sa « Cloud Platform ». Les deux sources américaines indiquent que cette migration serait déjà en cours, le contrat ayant été finalisé en fin d’année dernière.

Au premier abord, l’association des deux géants ne parait pas naturelle. Comme chacun le sait, ils sont en concurrence sur le marché du smartphone.  Si cette information n’a pas été officialisée -les deux compagnies refusent pour l’instant de la commenter- l’analyste Katy Huberty de Morgan Stanley estime que Google va doubler ses revenus dans cette branche avec cette opération chiffrée entre 400 et 600 millions de dollars en 2015.

pcloud

Le grand perdant dans cette histoire ? Amazon. Il serait le premier touché par cet exode d’une partie des données contenues dans l’iCloud vers les serveurs de la firme de Mountain View. L’entreprise de Jeff Bezos présente pourtant des tarifs compétitifs avec Amazon Web Services.  Malgré tout, Apple aurait payé 1 milliard de dollars l’année dernière selon l’analyste de Morgan Stanley, soit près de deux fois la somme apparemment versée à Google.

Le service d’Apple serait également en partie hébergé par Microsoft Azure. Tim Cook et ses associés profitent des serveurs de ses concurrents en attendant la fin de la construction de trois datacenters en Irlande et au Danemark et aux Etats-Unis cette année et en 2017.

Un marché en pleine mutation

La presse internationale considère cette information comme acquise, même si elle n’est pas confirmée par les deux firmes. Cela indique néanmoins une tendance, un changement sur le marché du Cloud.

Les entreprises comme Microsoft et Cisco l’ont bien compris : elles misent en premier lieu sur l’utilisation de ces plateformes pour stocker et traiter des données, une source de revenu non négligeable. HTC, Coca Cola, Snapchat, etc. font déjà partie des clients de Google Cloud Platform.

Même si cette filiale ne représente que 4 % des de parts de marché contre 31 % pour Amazon, d’après le cabinet d’étude Synergy, la compétition semble bel et bien réellement lancée à grande échelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *