Accueil > Tech > Composants > Intel : Des bénéfices en hausse dans l’IoT, mais les résultats globaux n’impressionnent pas
intel benefice hausse

Intel : Des bénéfices en hausse dans l’IoT, mais les résultats globaux n’impressionnent pas

Après une sévère politique de redressement, Intel, le fabricant de composants informatiques, respire financièrement au premier trimestre et dégage 3 milliards de dollars de bénéfice net. Merci l’IoT ? Pas totalement.

Le 27 avril dernier, le célèbre fabricant de composants Intel a dévoilé son bilan financier de ce début d’année. Le premier trimestre terminé le 1er avril a été couronné de succès pour la firme qui a vu ses bénéfices nets grimpés de 45 % à 3,2 milliards de dollars contre 2,66 milliards en 2016.

Concernant le groupe IoT, Intel annonce des résultats en hausse de 11 %. Ils s’établissent à 721 millions de dollars, contre 650 millions de dollars à la même période en 2016. Pour le CEO Brian Krzanich, il s’agit d’un “nouveau record” puisque c’est la plus forte progression en un an.

Le groupe séduit largement dans les domaines comme les objets connectés (il propose des composants, des logiciels et une plateforme IoT à ses clients), l’intelligence artificielle et la voiture autonome. A cet effet, Intel est en plein rachat de l’entreprise israélienne Mobileye, leader dans les équipements de reconnaissance et d’évitement d’obstacles sur la route associés à la computer vision. La firme engage plus de 15 milliards de dollars dans cette acquisition.

Intel a encore du chemin à faire dans l’IoT

intel revenu en hausse

Cependant, cet enthousiasme est à relativiser. La branche IoT représente pour l’instant « que » 4,8 % de ses revenus globaux et se place en tête juste devant la branche sécurité (534 millions de dollars) et la branche solution programmable (424 millions de dollars). N’oublions pas qu’en comparaison les secteurs dans lesquels la firme engrange le plus de bénéfice sont en hausse de 6 % chacune.

Pour information, le groupe Client Computing et le groupe Data center affiche respectivement 8 milliards et 4,2 milliards de dollars de bénéfice. Ce dernier n’a pourtant pas rencontré les attentes du marché qui espérait voir un chiffre approchant 4,35 milliards de dollars. L’activité serveur en pleine restructuration d’après le CEO devra faire ses preuves dans les mois à venir pour satisfaire les investisseurs et atteindre le chiffre d’affaires escompté au deuxième trimestre 2017 : 14,4 milliards de dollars.

Enfin, le chiffre d’affaires global de 14,8 milliards de dollars du premier trimestre, en hausse de 8 %, n’impressionne pas les investisseurs qui s’attendaient à de tels résultats. En conséquence, le coût par action est tombé d’un dollar à 36,15 dollars vendredi 28 avril. Il remonte depuis, doucement. L’IoT reste pour l’instant un secteur encourageant pour Intel qui doit faire face à des acteurs comme Qualcomm et Samsung.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend