Accueil > Tech > Composants > Intel Secure Device : le constructeur se lance dans la sécurité IoT
intel secure device une

Intel Secure Device : le constructeur se lance dans la sécurité IoT

Lors de l’IoT World Solution Congress de Barcelone, le fondeur a présenté sa solution Intel Secure Device, un moyen d’embarquer plus rapidement la sécurité dans les objets connectés.

Intel n’a pas dit son dernier mot concernant le marché de l’IoT. Si ce n’est pas par la voie du développement de processeurs dédiés, il y a de nombreuses manières de s’attaquer à ce secteur. Le fondeur revient donc avec sa solution Intel Secure Device.

L’objectif est d’aider les constructeurs de produits connectés à atteindre le cap tant espéré des 50 milliards de dispositifs déployés dans le monde d’ici 2020.

Intel Secure Device, une technologie éprouvée

Intel Secure Device se présente donc sous la forme d’un kit logiciel qui a pour but d’industrialiser la sécurité des capteurs des entreprises. Ce SDK automatise la connexion et la sécurisation des objets connectés, quel qu’il soit. Il s’agit d’un système de distribution de clé de sécurité EPID (pour Enhanced Privacy ID) largement utilisée par la firme pour sécuriser ces équipements depuis 2009. Le constructeur promet donc un gain de temps non négligeable pour une opération qui prend des mois quand elle est réalisée manuellement. Suivant le nombre d’appareils à identifier, l’opération prend maintenant entre une heure et quelques jours.

Tout un écosystème à fédérer

intel secure device schema

Le fonctionnement d’Intel Secure Device demande à la firme d’attirer à elle et de convaincre tout un écosystème d’acteur, en partant du fabricant jusqu’au fournisseur de plateforme IoT qui doivent s’équiper de la solution pour valider la sécurité.

En effet, le SDK permet d’assurer l’identification automatique des objets connectés à travers tout le système. Pour réussir cette étape, Intel compte se reposer sur les différentes alliances et les autres fondeurs qui utiliseront le système EPID comme Cypress Semiconductor, Infineon ou encore Microchip.

Ce système de sécurisation et de connexion automatisé attire également les champions du Cloud et des plateformes IoT comme AWS, Google Cloud et Microsoft Azure qui compte intégrer Intel Secure Device tout comme Wind River, une filiale Cloud du fondeur.

Si le gain de temps semble non négligeable, il faut maintenant convaincre de l’efficacité les industriels de l’efficacité de cette solution qui ne restera sûrement pas gratuite.

A lire également

gouvernement japonais securite

Le gouvernement japonais veut coûte que coûte renforcer la sécurité de l’IoT

Comme le rapporte la version anglaise du Yomiuri Shimbun, The Japan News, le gouvernement japonais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *