in

Intrinsic : Alphabet lance une nouvelle société de logiciels de robotique

Advertisement

Alphabet a annoncé sa toute nouvelle entreprise ce 23 juillet, une société de logiciels de robotique appelée « Intrinsic ». Ce segment est issu de X, sa division « moonshots ».

Intrinsic a précisé que l’entreprise a pour objectif de développer des logiciels. Ces derniers contribuent à faciliter l’utilisation des robots industriels, les rendant moins coûteux et plus flexibles. Cette démarche permettra d’élargir la portée des consommateurs qui les utilisent. La chef d’Intrinsic, Wendy Tan-White, a déclaré que la société s’efforce de libérer le potentiel créatif et économique de la robotique industrielle.

Intrinsic exploite le potentiel de la robotique industrielle

Intrinsic opérera dans le segment “Autres paris” d’Alphabet, qui a toujours été un brûleur d’argent. Le secteur a perdu 1,145 milliard de dollars sur des revenus de 198 millions de dollars au premier trimestre de 2021.

Intrinsic vise à exploiter au maximum les capacités créatives et le potentiel économique de la robotique industrielle au profit de plusieurs millions d’entrepreneurs. La société développe des outils logiciels, conçus pour rendre les robots industriels. Ils sont utilisés pour fabriquer tout, des panneaux solaires aux voitures. 

En plus, ces systèmes sont plus faciles à utiliser, moins chers et plus flexibles. Ainsi, davantage de personnes peuvent les utiliser pour créer de nouveaux produits.

alphabet-intrinsic

En débloquant l’accès à ces incroyables outils de productivité, la société favorise une transition vers un mode de fonctionnement plus durable et plus équitable.

advertisement

Ces équipes étudieront comment donner aux robots industriels la capacité de détecter, d’apprendre et de s’adapter automatiquement lorsqu’ils effectuent des tâches. Cela leur permet de fonctionner dans un plus large éventail de contextes et d’applications. 

En collaboration avec les autres équipes d’Alphabet, elles testeront des logiciels qui utilisent diverses techniques, notamment :

  • la perception automatisée,
  • l’apprentissage profond,
  • l’apprentissage par renforcement,
  • la planification des mouvements,
  • la simulation,
  • et le contrôle des forces.

La robotique : un domaine d’intérêt pour Alphabet

La société X d’Alphabet a été lancée il y a environ dix ans dans l’espoir d’utiliser les nouvelles technologies pour résoudre des problèmes mondiaux. L’usine dite “moonshot” a développé une poignée de projets jusqu’à présent, notamment des drones de livraison et des ballons Internet. Beaucoup de ces projets ont échoué, mais Waymo, l’unité de voiture autonome d’Alphabet, semble être le plus prometteur.

L’espoir d’Alphabet a été d’utiliser X comme un incubateur. Elle a voulu construire un nouveau domaine de croissance pour l’entreprise en dehors de son activité principale de publicité numérique chez Google. Mais X et le reste des entreprises d’Alphabet n’ont pas encore trouvé une nouvelle source de revenus importante.

L’entreprise a effectué un blitz de dépenses à partir de 2013. De fait, elle a acquis six startups de robotique qui ont été vendues ou fermées. Au début de l’année 2019, Alphabet serait en train de revenir dans le domaine de la robotique. Selon le New York Times, le programme robotique remanié de Google se concentrerait davantage sur des machines simples capables d’effectuer et d’apprendre des tâches grâce à l’apprentissage automatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *