in

Robotique : comment l’adopter dans votre entreprise ?

Robotique en entreprise

Autrefois considérée comme une vision du futur, la robotique occupe désormais une place importante dans une entreprise. En fait, elle permet d’effectuer divers tâches pour améliorer la productivité.

L’utilisation de la robotique au sein d’une entreprise a connu une croissance exponentielle ces derniers temps. En raison de l’amélioration de l’efficacité de la production, de la sécurité et de l’assurance qualité, il n’est pas surprenant que sa mise en œuvre soit importante. Découvrez comment l’adopter avec succès et quels sont les secteurs concernés ?

Robotique en entreprise : quelques secteurs concernés 

Fabrication industrielle

L’une des tâches les plus courantes que les robots effectuent est l’assemblage de produits dans un espace industriel. Parmi les autres tâches figurent les opérations de soudage, de tri, d’assemblage et de prélèvement menées dans une entreprise de fabrication. Toutes ces activités sont réalisées avec une rapidité et une efficacité supérieures à celles que les travailleurs humains pourraient jamais espérer atteindre.

robotique

Le rapport élevé entre la force et le poids des moteurs électriques fait des robots industriels une option fiable pour les tâches qui exigent force, agilité et cohérence. En outre, ils réduisent le risque d’accidents du travail et permettent un meilleur contrôle de la qualité des produits. Ils ont la capacité de travailler dans des environnements trop extrêmes ou insalubres pour les humains.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Marketing

Le marketing grand public fait partie des autres domaines dans lesquels l’entreprise fait usage de la robotique. Les fabricants de technologies produisent des appareils robotisés pour illustrer de nouveaux dispositifs ou de nouvelles inventions. Ces prototypes créent également un sentiment d’innovation et de progrès.

La robotique intervient dans des présentations interactives lors de salons professionnels. Elle rivalise avec des outils de marketing plus traditionnels pour attirer l’attention des participants.

Télécommunications

Toute entreprise doit disposer d’une certaine forme d’infrastructure de télécommunications pour rester en contact avec ses fournisseurs et ses clients. Les machines virtuelles peuvent rationaliser le centre d’appels de la société et gérer le trafic téléphonique ou Internet entrant. Cette approche permet de maintenir les canaux de communication ouverts et de les faire fonctionner sans problème. 

La robotique au service de la communication permet de lancer des appels préenregistrés, notamment des rappels de rendez-vous et des enquêtes de satisfaction des clients. De même, un centre d’appels automatisé se sert d’une interface programmable pour accueillir les appelants et les diriger vers l’information ou le service approprié.

Inventaire

La robotique permet également d’effectuer des tâches d’inventaire pour le compte d’une entreprise disposant de grands entrepôts ou de centres de tri. Les robots d’inventaire sont essentiellement des véhicules sans conducteur. Ils peuvent naviguer dans un entrepôt et sélectionner des pièces spécifiques de marchandise. Ensuite, ils les apportent aux employés qui saisissent les demandes de produits dans un système automatisé. 

Les robots d’inventaire font gagner du temps et réduisent également la probabilité d’une erreur humaine qui peut entraîner des incohérences dans le suivi des stocks.

Robot inventaire

Divertissement

Enfin, les robots de divertissement constituent une dernière catégorie utile pour les entreprises. En effet, ces derniers apparaissent dans les vitrines des magasins, dans les attractions des parcs à thème et dans les programmes de télévision et de cinéma. Certains de ces robots sont astucieusement conçus pour ressembler à des personnes réelles, tandis que d’autres représentent des créatures fantastiques issues d’un monde fictif. 

Les personnages robotiques peuplent les histoires de science-fiction, tandis que les robes dotées de dispositifs spécifiques supportent des conditions dangereuses

Robotique : comment peut-elle répondre aux besoins d’une entreprise ?

Les progrès technologiques ont rendu la robotique moins coûteuse. Ce qui semblait autrefois un avenir lointain est aujourd’hui une réalité quotidienne pour de nombreuses entreprises. Comment améliore-t-elle les opérations professionnelles ?

Augmenter la productivité

Certaines tâches, comme le transfert d’une boîte d’un endroit à un autre, ne requièrent pas exactement toute la capacité intellectuelle d’un humain. En confiant les tâches à risque à la technologie robotique, les employés peuvent être plus productifs. Par conséquent, ils peuvent se concentrer sur la qualité du service offert aux clients.

Réduire le risque d’erreur

Les systèmes robotiques tels que celui créé par Veolia Amérique du Nord permettent d’automatiser les tâches au sein d’une entreprise et de les réaliser correctement du premier coup. En effet, les humains sont naturellement enclins à faire des erreurs, surtout lorsqu’ils effectuent plusieurs tâches simultanément. Si un employé commet la moindre faute, les conséquences peuvent  avoir des répercussions sur l’ensemble de la chaîne.

L’utilisation de la robotique pour automatiser des opérations mineures dans une entreprise permet de s’assurer que toutes les opérations sont bien menées. Comme la machine n’a qu’une seule tâche dédiée, elle ne fera pas d’erreur. Tout ce qu’il faut faire, c’est vérifier et entretenir périodiquement la robotique.

Améliorer la culture d’entreprise

La culture d’entreprise revêt une grande importance, car c’est ce qui maintient la cohésion de l’équipe et leur permet d’accomplir de grandes réalisations. D’ailleurs, adopter des innovations qui privilégient les collaborateurs renforce la culture au sein de l’entreprise.

En automatisant les tâches répétitives, les collaborateurs disposent de plus de temps et de liberté de mouvement. La technologie introduite sur le lieu de travail leur permettra de mieux faire leur travail. Le recours à la robotique ne signifie pas nécessairement le licenciement des employés qu’elle remplace en partie. Elle implique toutefois une revalorisation de leurs titres de fonction.

Robot - Homme 

L’entreprise peut recycler les employés pour travailler aux côtés de la robotique. C’est exactement ce que fait Stewart McMillan, PDG de Task Force Tips Inc. lorsque sa petite entreprise introduit de nouveaux robots.

Rendre le lieu de travail plus sûr

Les robots servent souvent à effectuer des tâches pouvant être dangereuses. Les usines et les chaînes de production disposent souvent de machines puissantes fonctionnant à température élevée et présentant des bords tranchants.

Placer un simple robot dans la ligne de mire présente beaucoup moins de danger. Il peut se déplacer de manière prévisible en synchronisation avec la machine qu’il assiste et ne peut pas être blessé. À long terme, ces robots peuvent représenter des économies considérables et éviter de nombreux désagréments. Il est plus facile de réparer un robot que de soigner un doigt qui pourrait être blessé dans la pression

Les investissements dans la robotique sont des investissements dans l’avenir de votre petite entreprise. Grâce à la productivité gagnée, il est possible de faire croître l’entreprise à un rythme beaucoup plus rapide.

Étapes critiques pour une mise en œuvre réussie de la robotique dans une entreprise

Investir dans la robotique nécessite que la mise en œuvre du système soit correctement planifiée et implique les bons membres de l’équipe de l’entreprise. Voici les 8 étapes critiques Former un comité robotique :

  • Spécifier un budget
  • Identifier les fournisseurs et plateformes potentiels
  • Effectuer la diligence raisonnable
  • Passer les commandes
  • Préparer l’installation
  • Tester et valider
  • Définir les besoins de maintenance continue
  • Former un comité de robotique

La mise en œuvre d’un nouveau système de robotique mobile autonome constitue un projet de grande envergure. Il faut un comité de robotique complet qui représente toutes les disciplines concernées. Notamment la gestion, la comptabilité, la fabrication, les installations, l’informatique et peut-être d’autres en fonction de la structure de votre organisation.

Ce comité pour la robotique doit exister durablement. En effet, les changements dans les gammes de produits, la production, les quantités et les nombreux autres changements possibles dans les activités actuelles et futures représentent des constantes.

Définir un budget

Budget robotique

Il est essentiel que les entreprises déterminent le coût réel de la mise en œuvre d’un système de robotique autonome. Les robots coûtent généralement entre 30 000 et 100 000 dollars chacun. Il importe donc de déterminer délibérément le nombre de robots nécessaires et de comprendre les coûts connexes pour éviter les dépassements de budget et les frais imprévus. 

D’autres frais doivent être pris en compte, notamment les logiciels, les services de conseil, les mises à jour et les contrats de service.

Identifier les fournisseurs et les plateformes potentiels

Une fois les besoins identifiés et le budget défini, il faut trouver une liste de fournisseurs de plateformes robotiques qui correspondent aux besoins dans les domaines clés :

  • Robots (matériel),
  • Consultants en intégration,
  • Société de maintenance (le cas échéant).

De même, il se peut que le recrutement de personnel interne permanent soit nécessaire pour assurer la maintenance du système robotique en termes d’infrastructure, de réparations et de mises à jour des logiciels/systèmes.

Effectuer une vérification préalable

Après avoir sélectionné les meilleurs fournisseurs, il convient d’examiner de plus près leur histoire, leur réputation et les relations qu’ils entretiennent au sein de leur chaîne d’approvisionnement. Pour ce faire, il convient de lire des avis et des articles en ligne à leur sujet ou bien de parler à leurs clients existants.

Il faut également rechercher les informations nécessaires pour prendre une décision en connaissance de cause et en toute confiance.

Passer les commandes

Robot and human handshake

Pour se procurer tous les composants nécessaires au système, ainsi que pour gérer les délais et la logistique, il convient de faire appel à des entreprises. Ces dernières offres des services spécialisés dans des domaines clés, notamment :

  • Une plateforme robotique physique,
  • Des conseils et contrats (y compris les contrats à long terme),
  • Des logiciels, y compris les progiciels, les licences, les renouvellements annuels et/ou les mises à niveau,
  • Un entrepreneur chargé d’équiper les installations en électricité, Wi-Fi, etc. si nécessaire.

Préparer les installations

Que la mise à niveau soit effectuée en interne ou avec l’aide d’un tiers, la préparation des infrastructures pour un système robotique autonome peut impliquer d’initier des changements tels que :

  • L’intégration de signaux Wi-Fi ou autres (varie selon le fournisseur/type de robot),
  • Réaménagement des sols pour accueillir les robots,
  • Clôture de sécurité pour les zones désignées comme » réservées aux robots »,
  • Communication régulière aux équipes de l’établissement de ce qui est prévu et où en est la situation.

Test et validation

Une fois que toutes ces étapes ont été franchies, c’est le moment de commencer les tests. En outre, il faut vérifier que l’efficacité attendue se concrétisera. Les calculs doivent inclure les économies attendues et les comparer à l’efficacité du nouveau processus pour prouver le retour sur investissement.

  • Test du matériel — Les robots fonctionnent comme prévu.
  • Tests des logiciels — Les programmes et les fonctions fonctionnent sans problème, et les personnes sont formées de manière appropriée. Les intégrations logicielles fonctionnent comme prévu.
  • Tests de sécurité — Le personnel travaillant dans les mêmes zones que les robots connaît les protocoles.

Pour garantir une efficacité globale maximale, il vaut mieux revoir les tests avec une boucle de rétroaction continue qui se concentre sur les performances et la sécurité du système.

Définir les besoins de maintenance continue

Pour maintenir chaque aspect du système d’automatisation, il faut des services continus : 

  • mises à jour des logiciels, 
  • réparations et mises à niveau du matériel, 
  • et développement des processus. 

Il est également important de garder à l’esprit les améliorations à apporter. Ainsi, le système pourra être exploité et assurer un retour sur investissement et une rentabilité ciblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qualcomm

Qualcomm annonce son acquisition de Twenty Billion Neurones

AT&T et JBG SMITH planifient la première smart city 5G « à grande échelle »