in ,

Prédictions 2024 : les prochains moteurs de la tech qui vont révolutionner l’écosystème IoT

Les préditions IoT pour 2024

L’IA et l’IoT ont marqué l’année 2023 avec la sortie des plus récents LLM. Pour cette année 2024, les grandes puissances commencent déjà à investir dans la remodélisation des industries. Entre connectivité sans fil, supraconducteurs, 5G, modules Wi-Fi 7, l’écosystème IoT n’est pas prêt de s’arrêter d’évoluer. Les prédictions IoT de 2024 affichent avant tout une attention particulière à la résilience. Mais également au transfert de contrôle réseau vers les appareils connectés.

Dans d’autres secteurs, on s’attend à ce que les acteurs migrent vers l’IoT cellulaire, bien que certains ont déjà adopté le LPWAN et les réseaux LoRaWAN. La tendance vers une concentration accrue sur la transition du centre de données traditionnel vers l’Edge se poursuivra également en 2024. Cette évolution vise à permettre une connectivité plus intelligente et à favoriser l’adoption des principes « Connecté par la conception » pour l’Internet des objets (IoT). Cela entraînera une augmentation de l’intelligence des appareils et des périphéries. En se basant sur ces perspectives, les prévisions IoT pour 2024 mettent l’accent sur le transfert de l’intelligence de la connectivité vers les appareils de l’Internet des objets.

Prévisions IoT 2024 : NR-RedCap et 5G Advanced dans la ligne de mire des fournisseurs de services CSP

Ericsson Mobility rapporte qu’en 2023, les connexions cellulaires IoT ont atteint un chiffre impressionnant, suivi d’une croissance de 12 % jusqu’en 2029. Quant aux connexions 4G/5G, elles devront doubler d’ici 5 ans.

On assiste également à une augmentation des demandes de connectivité IoT améliorée. Cette croissance, qui se marie avec l’émergence de NR-RedCap, stimule l’adoption par les prestataires de services de communication (CSP).

Il y a également la 5G Advanced qui dispose de capacités étendues et qui offre des débits de données plus élevés. Cette technologie fait partie des prévisions qui ouvriront la voie à de nouvelles applications et cas d’utilisation IoT pour 2024. Parallèlement, NR-RedCap va s’adapter à l’écosystème IoT et s’intégrera aux appareils à faible consommation et à faible bande passante.

2e prédiction IoT pour 2024 : prochain cycle d’adoption attribué à l’IA générative

En 2024, une tendance émergente se dessine avec un nombre croissant d’entreprises exploitant les données IoT de télémétrie tierces. Des acteurs tels que Project 44 et FourKites jouent le rôle d’agrégateurs, consolidant diverses données. Notamment la télémétrie, les informations concurrentielles, les données de température et de localisation. Cela afin de permettre aux clients d’avoir accès à un centre de contrôle qui se base sur les données.

Les mois à venir révéleront également une expansion des jeux de plates-formes dans l’IoT. Ce qui devrait permettre une triangulation plus précise des informations et des données. Pour ce qui est de l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle générative représente la prochaine étape du cycle d’adoption. Cette évolution part de la connectivité pour passer à la collecte de données en temps réel, puis vers des actions prescriptives. Finalement, elle atteindra GenAI, où les interactions homme-machine deviendront plus naturelles.

La connectivité intelligente pour optimiser la sécurité dans le cloud

D’après Eseye, la connectivité intelligente représente la prochaine étape vers la sécurité dans le cloud. Par rapport à la sécurité justement, le monde a opté pour la lutte contre la violation ou la modification des données. Des mesures ont alors été adoptées pour aboutir au respect de la souveraineté des données. Mais du côté de l’IoT, on devrait s’attendre à une évolution qui va mener vers un renforcement de la sécurité des appareils.

C’est là qu’interviennent les logiciels de connectivité intelligente. Ces derniers ont pour objectif de protéger tout appareil IoT, ainsi que les réseaux et les applications y afférant. Dans ce contexte, le logiciel de connectivité intelligent agit comme un agent implicite sur l’appareil. Il fournira une instrumentation permettant de gérer l’appareil ainsi que la sécurité, notamment en utilisant des solutions telles que SIEM (Security Information and Event Management). 

Par ailleurs, ce logiciel sera conçu pour s’intégrer harmonieusement aux technologies et aux opérateurs de réseau sous-jacents. Pour renforcer la sécurité et assurer la conformité, il devrait également fonctionner de concert avec un réseau défini par logiciel (SDN). Cette approche permettra d’assurer un routage sécurisé et une adaptabilité dans la région, en exploitant les avantages de la blockchain ou de technologies similaires. En combinant ces éléments, le logiciel de connectivité intelligent contribuera à créer un environnement IoT sécurisé et conforme aux nouvelles normes.

De moins en moins d’applications en 2024 à cause des nouvelles réglementations de l’IA, et si ces prédictions sur l’IoT étaient fausses ?

L’adoption croissante de l’intelligence artificielle (IA) dans les applications de l’Internet des objets (IoT) s’accompagne d’une augmentation des réglementations liées à l’IA. Des exemples notables de cette tendance incluent la loi de l’Union européenne sur l’IA ainsi que le décret du président Biden sur l’intelligence artificielle. Ces mesures reflètent un resserrement du paysage réglementaire visant à encadrer le développement, l’utilisation et le déploiement de l’IA, particulièrement dans le contexte de l’IoT.

Ces réglementations sont souvent mises en place pour garantir des normes éthiques, la transparence, la responsabilité et la protection des droits des individus dans le cadre de l’utilisation de l’IA. L’objectif est de promouvoir une utilisation responsable et éthique de ces technologies émergentes tout en minimisant les risques potentiels. 

En conséquence, les entreprises opérant dans le domaine de l’IoT intégrant l’IA doivent rester informées et se conformer aux réglementations en vigueur pour assurer une adoption sûre et éthique de ces technologies.

Edge AI : une tendance qui va révolutionner l’écosystème IoT

La fusion de l’Internet des Objets (IoT) et de l’intelligence artificielle (IA) favorise l’essor d’une nouvelle technologie : l’Edge AI. Dans ce concept, le traitement par IA se déroule directement dans les objets connectés, et non plus dans le cloud.

Avec des objets toujours plus puissants et des algorithmes sans cesse optimisés, l’intelligence artificielle va progressivement s’immiscer dans notre quotidien connecté. Cette diffusion de l’IA au sein même des appareils IoT annonce une véritable révolution. Elle permet une prise de décision instantanée par les objets eux-mêmes, sans recours systématique aux serveurs distants.

L’OpenRAN, nouvel eldorado des opérateurs télécoms ?

OpenRAN est une architecture radio innovante qui séduit de plus en plus les opérateurs télécoms. Contrairement aux infrastructures conventionnelles, elle dissocie le réseau d’accès radio (RAN) du cœur de réseau. Il devient alors possible de mixer les fournisseurs, gage de flexibilité et d’économies.

D’autres facteurs accélèrent l’adoption de l’OpenRAN. Notamment l’interdiction des équipements Huawei chez certains opérateurs. Ou encore l’explosion des coûts des composants classiques. En conséquence, les opérateurs testent massivement ces solutions OpenRAN, moins onéreuses et versatiles. Selon les prédictions des professionnels de l’IoT, la tendance va encore s’amplifier pour cette année 2024.

Ce mouvement sonne le glas des infrastructures propriétaires au profit de technologies ouvertes. Une révolution qui promet de belles perspectives aux développeurs d’OpenRAN et de vRAN.

Nouveau cap pour la domotique grâce à la norme Matter 1.2

Avec l’arrivée de Matter 1.2, la connectivité domotique franchit un nouveau cap. Cette mise à jour majeure introduit le support des équipements vidéo, caméras de surveillance en tête.

Grâce à cette intégration transparente, la sécurisation des habitats gagne en simplicité. L’utilisateur a désormais un contrôle total sur son système de vidéoprotection à distance au sein de son écosystème domotique unifié.

Le succès est donc annoncé pour Matter qui est déjà un standard incontournable du marché depuis son lancement fin 2022. Sa position dominante ne ferait que se renforcer avec l’apport de la vidéo dans cette version 1.2.

En homogénéisant équipements et applications, la norme libère le potentiel de la maison connectée. Son ouverture aux technologies de surveillance stimulera le développement de nombreux autres cas d’usage pour le plus grand confort des habitants.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.