in

En 2016, l’IoT sera le moteur principal d’innovation des API

api iot révolution industrielle

Yves De Montcheuil est un spécialiste français du Business intelligence. Selon lui, l’IoT va être le principal moteur des API et des interfaces de programmation en 2016.

Les objets connectés réclament des solutions Big Data pour gérer l’énorme quantité de données en circulation. Pour Yves De Montcheuil, spécialiste et conseiller stratégique pour différentes entreprises au cœur du marché, les infrastructures API vont être le principal moteur de l’évolution de l’IoT. Yves de Montcheuil présente cette prédiction qu’il intègre dans un triptyque sous forme d’articles publiés sur le réseau IDG. Cela fait suite à d’autres prévisions émanant des constructeurs, enclin à parler de révolution industrielle.

Selon le spécialiste, les interfaces de programmation sont aussi nécessaires à la croissance de ces nouvelles technologies. Les montres, capteurs intelligents et villes connectées ont besoin « d’appeler à la maison », de communiquer avec des serveurs distants. Il affirme que tous les processus ne doivent pas être gérés au niveau de la conception de l’objet, mais réclame une architecture plus complexe. Il faut pour cela disposer des structures pour récupérer, stocker, analyser les données et donc gérer toutes les commandes depuis le back-end, l’arrière plan d’une interface. Le développement des API permet alors de réduire les coûts de fabrication :

pcloud

 » Moins de computation il y a à faire au moment de la conception, moins le produit coûte cher à produire et moins il demande d’énergie pour fonctionner ».

Les API, moteurs de standardisation

Si De Montcheuil ne se base sur aucune étude pour affirmer ses dires, l’analyste considère que si quelqu’un se penchait sur l’évolution de l’IoT, il se rendrait compte d’une progression parallèle avec celle des API, notamment dans la standardisation des communications entre les appareils.

La démocratisation des objets connectés se fait grâce à des normes comme le WiFi ou le Bluetooth, et des protocoles informatiques légers, conçus à base d’interfaces de programmation. L’année prochaine serait donc celle de l’IoT et des API nécessaires à son fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *