in

Tout savoir sur le protocole MQTT et ses applications

Le monde actuel est de plus en plus connecté. Chaque jour, des milliards d'appareils et de capteurs échangent des informations dans le cadre de l'Internet des objets. Le protocole MQTT a ainsi vu le jour afin de faciliter les échanges de données et les communications sur ces . Voyons ensemble comment fonctionne le MQTT et quels sont ses intérêts pour l'.

Qu'est-ce que le MQTT ?

MQTT est l'anagramme de Message Queuing Telemetry . Ce protocole de messagerie se base sur le modèle de publication-abonnement. Il a été conçu pour faciliter la communication entre les appareils connectés sur de petits réseaux, tels que ceux trouvés dans l'Internet des Objets (IoT).

Ce protocole connait un certain succès du fait de sa capacité à fonctionner avec une faible bande passante, une latence minimale et une haute tolérance aux déconnexions fréquentes. Il se montre particulièrement utile pour les environnements où les ressources s'avèrent limitées. Cela est notamment le cas des systèmes embarqués.

Comment fonctionne le MQTT ?

Le modèle de publication-abonnement

Contrairement aux méthodes traditionnelles de communication point à point, le protocole MQTT repose sur un schéma de publication-abonnement. Dans ce modèle, les appareils sont organisés en éditeurs et abonnés. Les éditeurs génèrent donc des données, tandis que les abonnés reçoivent ces données en s'abonnant aux sujets qui les intéressent.

En d'autres termes, un sujet est un canal de communication auquel un appareil peut s'abonner pour recevoir des messages. Lorsqu'un éditeur publie un message sur un sujet, tous les abonnés à ce sujet le reçoivent. Cela élimine la nécessité pour chaque appareil de maintenir une connexion individuelle avec tous les autres appareils du , ce qui réduit ainsi la complexité et la bande passante nécessaire pour communiquer.

Le rôle du courtier (broker)

Au cœur du protocole MQTT se trouve le concept du courtier (broker), également connu sous le nom de serveur MQTT. Le courtier agit comme un intermédiaire entre les éditeurs et les abonnés. Cela simplifie la gestion des connexions et garantit la livraison des messages. Il assure la responsabilité de l'acheminement des messages publiés vers les appareils appropriés, en fonction de leurs abonnements.

En plus de faciliter la communication entre les appareils, le courtier offre aussi diverses fonctionnalités pour améliorer la performance et la sécurité du réseau. Par exemple, il peut stocker les messages lorsqu'un appareil n'est pas connecté et les transmettre lorsque l'appareil se reconnecte. De plus, le courtier peut inclure des mécanismes d'autorisation et d'authentification pour empêcher l'accès non autorisé aux sujets.

Quels sont les avantages du MQTT ?

La popularité du protocole MQTT est loin d'être un hasard. Ce dernier possède de nombreux avantages dont sa légèreté, sa flexibilité et sa fiabilité.

MQTT est conçu pour être léger et optimisé pour une faible consommation de ressources. Cela en fait un choix idéal pour les dispositifs avec des ressources limitées. Il utilise également une bande passante minimale grâce à un format de message compact, parfait pour les réseaux capricieux ou peu fiables.

En utilisant le modèle de publication-abonnement et en permettant des niveaux de qualité de service variables, MQTT offre une grande flexibilité pour répondre aux besoins spécifiques d'une application ou d'un réseau particulier.

Grâce au courtier centralisé et à l'utilisation de la « dernière volonté » (une fonctionnalité permettant de notifier les abonnés en cas de déconnexion inattendue), MQTT est capable de gérer les pannes et les déconnexions temporaires de manière transparente. Il garantit ainsi une communication fiable entre les appareils.

Quelles sont les applications pratiques du protocole MQTT ?

Image

Le protocole MQTT est utilisé dans divers domaines, parmi lesquels :

  • La télémétrie : MQTT est couramment utilisé pour collecter des données à distance provenant de capteurs et d'autres dispositifs, où la bande passante et l'énergie sont des préoccupations majeures.
  • La : Dans les systèmes de maison intelligente, MQTT permet une communication efficace entre les appareils domestiques connectés tels que les éclairages, les thermostats et les caméras de sécurité.
  • La surveillance industrielle : Les entreprises de production et d'automatisation utilisent souvent MQTT pour surveiller et contrôler les équipements et collecter des données à partir de capteurs dans des environnements difficiles ou limités en ressources.

Quel est l'intérêt du MQTT pour l'IoT ?

L'une des spécificités majeures de MQTT réside dans sa légèreté et sa capacité à s'adapter aux différentes contraintes dans le domaine de l'IoT. Nombreux sont les appareils connectés qui disposent de ressources limitées en termes de puissance de calcul et de mémoire. De plus, ces dispositifs peuvent être soumis à des conditions particulières, comme des environnements où la qualité du réseau est faible ou instable. Face à ces défis, le protocole MQTT se révèle particulièrement adapté grâce à sa structure simple et peu gourmande en bande passante.

L'approche publication-abonnement sur lequel repose ce protocole présente plusieurs avantages. par rapport à d'autres protocoles basés sur le modèle client-serveur classique :

  • Découplage des clients : les dispositifs ne se préoccupent pas de savoir avec qui ils communiquent, leur permettant ainsi de se concentrer sur leurs tâches spécifiques et de réduire la complexité du système global.
  • Scalabilité : étant donné que le broker gère l'ensemble des communications, il est possible de déployer facilement de nouveaux clients au sein du sans avoir besoin de modifier l'infrastructure existante.
  • Tolérance aux pannes : en cas de panne d'un client, les autres peuvent continuer de fonctionner normalement et recevoir les messages transmis par le broker. De même, si le broker tombe en panne, un autre peut prendre le relais pour assurer la continuité des échanges.

Optimisation de la bande passante et économie d'énergie

Le protocole MQTT a été conçu pour minimiser la consommation de bande passante et d'énergie. Grâce à sa structure de message compacte (en utilisant le format binaire) et à la possibilité de configurer des niveaux de qualité de service (QoS) différents en fonction des besoins, MQTT permet en effet de réduire au maximum l'impact sur les ressources du réseau et des appareils connectés.

De plus, dans un souci d'économie d'énergie, le protocole intègre également une fonctionnalité de ‘keep-alive', qui permet aux clients et au broker d'échanger périodiquement des messages pour s'assurer de leur disponibilité mutuelle. Ainsi, si aucune activité n'est détectée durant un certain délai, le dispositif peut passer en mode veille, ce qui contribue à préserver sa batterie et prolonger sa durée de vie.

Une sécurité renforcée pour les communications IoT

Face à la multiplication des attaques informatiques et à la nécessité de protéger les données personnelles des utilisateurs, la sécurité constitue un enjeu majeur pour l'IoT. À cet égard, MQTT apporte plusieurs garanties pour assurer la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des informations échangées :

  • Authentification et autorisation : le protocole permet d'utiliser des mécanismes d'authentification par nom d'utilisateur et mot de passe, ainsi que des systèmes d'autorisation basés sur les sujets de publication et de souscription.
  • Cryptage des données : en s'appuyant sur le protocole Transport Layer Security (TLS), MQTT assure un niveau élevé de protection contre les interceptions et les modifications malveillantes des messages.
  • Contrôle des accès : la possibilité de définir des politiques d'accès spécifiques pour chaque utilisateur et groupe d'utilisateurs permet de limiter les risques d'accès non autorisé aux informations sensibles.

Quels sont les 3 maillons de l'IoT ?

Les objets et capteurs, le premier maillon de la chaîne

Le premier maillon de l'IoT se compose des objets et capteurs, qui sont à la base du système. Ce sont eux qui capturent les informations provenant de leur environnement et les transmettent au reste du réseau. Il peut s'agir d'appareils très divers tels que des montres connectées, des thermostats, des systèmes de sécurité, mais aussi de simples capteurs intégrés dans des dispositifs industriels ou agricoles, par exemple.

Ces capteurs servent pour mesurer et collecter différentes sortes de données, comme la température, l'humidité, la luminosité, la consommation électrique ou encore la géolocalisation des . Grâce à ces informations, les entreprises et les particuliers peuvent optimiser leurs processus et réaliser des économies d'énergie, améliorer leur confort, ou encore faciliter le suivi et la traçabilité de leurs produits.

Au fil du temps, les capteurs sont devenus de plus en plus petits, performants et économes en énergie, ce qui a permis de les intégrer dans un grand nombre d'objets. De nombreux efforts de recherche permettent de développer des capteurs encore plus innovants, notamment ceux qui exploitent l'énergie ambiante pour fonctionner sans pile ni batterie, minimisant ainsi leur impact environnemental.

Les réseaux, élément central de communication entre les maillons de l'IoT

Le deuxième maillon clé de l'IoT est représenté par les réseaux de communication. Ils viennent relier les divers objets connectés entre eux et permettent d'échanger les informations collectées par les capteurs. Il est possible d'utiliser plusieurs types de liaisons pour assurer cette connexion. Cela dépend des besoins de chaque application, de la distance à couvrir ou de la quantité de données à transmettre.

Dans certains cas, surtout lorsqu'il s'agit d'applications industrielles, l'utilisation de réseaux câblés, tels que l'Ethernet industriel, est préférable. Effectivement, ils offrent une grande stabilité et une haute sécurité. Cependant, les réseaux sans fil ont pris le dessus dans la plupart des cas, principalement grâce à l'avènement du réseau Low Range ().

Le réseau LoRa, ou Long Range, est un standard de communication bas débit et longue portée conçu spécifiquement pour l'IoT. Il permet de connecter des objets communicants entre eux à travers de grandes distances, parfois supérieures à 10 kilomètres en champ libre, tout en offrant une faible consommation d'énergie. Ce réseau ouvert répond ainsi aux besoins spécifiques des applications IoT et contribue grandement à la massification du .

Les plateformes de gestion de données, clé de voûte de l'IoT

Enfin, le troisième maillon principal de l'IoT se compose de plateformes de gestion de données. Ces dernières regroupent, analysent et exploitent les informations collectées par les différents objets connectés. Ainsi, ces plateformes tirent pleinement parti des avantages offerts par l'IoT, car elles permettent de transformer les données brutes en connaissances exploitables et pertinentes pour les entreprises et les particuliers.

Ces plateformes proposent diverses fonctionnalités telles que la supervision et le suivi des objets connectés, l'analyse des données pour détecter des tendances ou des anomalies, l'automatisation de certains processus grâce à l' et l'apprentissage automatique, ou encore la création de tableaux de bord personnalisés pour faciliter la prise de décision.

Un autre aspect crucial de ces plateformes réside dans leur capacité à assurer la sécurité et la confidentialité des données collectées. L'IoT soulève en effet d'importantes questions sur la protection des informations sensibles échangées entre les différents maillons de la chaîne. Les plateformes de gestion de données doivent donc intégrer divers mécanismes de sécurité, tels que le chiffrement des données, l'authentification des utilisateurs et la surveillance en temps réel pour détecter d'éventuelles intrusions ou fraudes.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.