in

Les réseaux privés LTE-5G vont décupler d’ici 2026

Le cabinet d’analyse IoT Berg Insight a réalisé une étude sur les réseaux privés LTE/5G. Selon les estimations, ces derniers devraient faire l’objet d’une multiplication par 10, et ce, de 2021 à 2026.

Le monde entier regorge de réseaux LTE privés. Selon les statistiques, il y en aurait près de 1 000  sur la planète. 200 ou 300 d’entre eux sont destinés au déploiement de réseaux privés 5G. On notera que ceux-ci sont axés majoritairement sur « des déploiements d’essai et pilotes ». En étudiant le taux de croissance annuel composé qui s’élève à 57 %, l’on s’attend à ce qu’il y ait 13 500 réseaux d’ici fin 2026.

Pour Berg Insight, un réseau cellulaire privé serait une sorte de « réseau LTE/5G privé » fondé sur 3GPP. Il serait, par ailleurs, utilisé par le gouvernement ainsi qu’une poignée d’institutions privées. On notera que le 3GPP le dénomme « réseaux non publics ». Il sollicite « un spectre défini par les stations de base 3GPP et LTE ou 5G NR », des cellules à l’état miniature ainsi que des infrastructures de réseau d’accès radio ou RAN, utilisées dans la transmission des voix et données vers les périphériques.

Le marché des réseaux cellulaires privés se transforme

A ce jour, la technologie cellulaire évolue. De plus, le spectre dédié aux industries est de plus en plus disponible. Cela a une incidence sur le marché des réseaux cellulaires privés qui devient de plus en plus conséquent. L’écosystème cellulaire fait ainsi face à une opportunité, ce qui encourage les fournisseurs d’équipement de réseau d’investir. Cela séduit, par ailleurs, les « nouveaux entrants » dans le secteur.

Actuellement, les plus grands fournisseurs de RAN demeurent Ericsson, Huawei et Nokia. Soulignons toutefois qu’ils font face à la concurrence d’entités plus petites de l’ordre de JMA Wireless, Airspan Networks, CommScope, Mavenir ou encore Samsung Networks. Pour information, ces enseignes émergentes proposent une offre de radio LTE/5G très compétitif.

Dans la liste des fournisseurs de logiciels de réseau central spécialisés, on notera également Druid Software et Athonet, sans oublier Afirmed networks et Metaswitch qui sont aujourd’hui rattachées à Microsoft. Dans une ère où on cherche à virtualiser les fonctions réseaux, tous ces fournisseurs cloud sont dans l’obligation de se focaliser sur le marché de la télécommunication. C’est le cas pour Microsoft, AWS, et même les nouvelles recrues comme Celona et Cisco.

Fredrik Stalbrand de Berg Insight se prénonce sur ces études

D’après Fredrik Stalbrand, la disponibilité du spectre serait le facteur le plus important pour l’adoption des réseaux LTE/5G privés. Cet analyse de chez Berg Insight ira jusqu’à souligner l’utilisation de la bande CBRS aux Etats-Unis. Alors que celle-ci permet le déploiement des réseaux LTE et du 5G privé, les entreprises visant le déploiement des réseaux LTE privés sont tenues d’accéder au spectre par le biais des opérateurs mobiles.

Il est aussi important de noter que dans de nombreuses contrées, les régulateurs nationaux « introduisent des modèles de licences locales pour la 5G privée ». Pourtant, on sait bien que cet écosystème n’est qu’à ses stricts débuts, surtout en ce qui concerne les appareils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.