in ,

LG établit un nouveau record de transmission de données à100 mètres en 6G

LG 6G

Une équipe de chercheurs de l’entreprise coréenne LG Electronics, en collaboration avec un groupe de la Fraunhofer-Gesellschaft, a réussi à envoyer des données sur 100 mètres avec un signal 6G. Les responsables de LG ont publié les détails de leur test de la prochaine étape de la technologie de transmission sans fil sur la page d’actualités de leur entreprise.

6G : Jusqu’à 50 fois plus vite que la 5G

Alors que les réseaux 5G pour les services cellulaires ont lentement fait leur chemin dans le monde, les ingénieurs de plusieurs entreprises de télécommunications ont travaillé dur sur la technologie de communication 6G de nouvelle génération. Le passage à cette nouvelle technologie devrait permettre de pousser les vitesses de transmission des données à 50 fois plus vite que la 5G. Elle devrait également réduire la latence à seulement 10 % de celle de la 5G. Ce qui rendra les conversations plus naturelles. Et la nouvelle norme devrait également améliorer la précision des données envoyées. Ensemble, ces améliorations pourraient entraîner une vague de développement de l’« Internet of Everything », avec de nouveaux appareils destinés à la fois à la maison et au travail.

Les scientifiques savent depuis longtemps qu’il sera plus difficile de franchir la prochaine étape de la technologie de transmission que celles qui l’ont précédée. La raison ? Un problème majeur de la signalisation 6G : sa courte portée due à la perte de puissance lors de sa transmission. C’est pourquoi l’organisme mondial de normalisation des communications de données a fixé la date de commercialisation à 2025, alors que la plupart des acteurs du secteur ne s’attendent pas à ce que les ventes réelles commencent avant 2029 ou plus tard.

Un record de distance de transmission battu

Il y a quelques mois à peine, une équipe de Samsung a établi un nouveau record de distance pour l’envoi de signaux 6G – 15 mètres. Les chercheurs de cette nouvelle initiative sont allés beaucoup plus loin, en envoyant un signal à 100 mètres du sommet d’un grand immeuble à un autre grand immeuble. Selon l’entreprise, la clé de leur succès est un amplificateur développé conjointement avec Fraunhofer-Gesellschaft, capable de générer des signaux stables jusqu’à 15 dBm dans des plages de fréquences comprises entre 155 et 175 GHz. L’équipe a également pu faire la démonstration de la formation de faisceau adaptative, une caractéristique nécessaire pour permettre le changement de canaux en fonction de la position d’un récepteur. Elle a également pu effectuer une commutation d’antenne à haut gain, nécessaire pour combiner plusieurs signaux et les envoyer à une antenne ciblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.