in ,

Comment Intermarché, Darty et McDonalds digitalisent leurs magasins

magasins iot retail sephora darty

Sur le salon Paris Retail Week, certaines entreprises proposaient des solutions innovantes pour digitaliser les magasins. Une association d’entreprises a particulièrement attiré notre attention. Atos, Dassault Systems, Worldline et SES-imagotag ont uni leur savoir-faire technologique pour digitaliser les points de vente grand public les plus populaires.

Après avoir passé du temps sur leur stand commun au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, où innovations et solutions déployées se côtoient, les quatre sociétés ont organisé un tour de Paris en bus pour visiter les magasins ayant déjà intégré leurs solutions.

Le fruit de la collaboration entre ces sociétés est aujourd’hui une solution autour des étiquettes intelligentes pour la grande distribution. Worldline accompagne les distributeurs dans leur transformation digitale pour réinventer le magasin de demain. En collaboration avec ses trois partenaires, la société propose une solution connectée complète pour 11.000 points de vente.

pcloud

Avec ces entreprises, les magasins deviennent efficaces et proposent un service totalement connecté, tant pour le client que pour le commerçant. Parmi ces magasins, on compte Intermarché comme pionnier, Darty, et McDonalds. Nous avons visité ces enseignes grâce au Paris Retail Tour. Désormais, elles bénéficient toutes désormais de ces fameuses étiquettes, avec des déclinaisons spéciales pour chacune.

20160914_115502

La technologie d’SES-Imagotag

Les magasins en collaboration avec SES-imagotag intègrent désormais de nouvelles étiquettes connectées. L’usage de base de cette technologie est très simple, il suffit de passer un smartphone équipé de la technologie NFC sur l’étiquette pour avoir directement accès à la description du produit sur la page web du magasin. Le client peut ainsi acheter l’article, se le faire livrer à domicile et bénéficier de toutes les informations dont il a besoin. Il est également possible de donner son avis, automatiquement mis à jour sur l’étiquette, en temps réel.

A l’image de nombreux points de vente aujourd’hui, ce type de solution connectée permet d’éviter aux magasins d’avoir tous les produits en stock et de faciliter le réapprovisionnement automatique. Il est possible pour le client de vérifier les stocks et commander le produit sans l’aide du vendeur. En effet, il est fréquent que les employés prennent du temps à se renseigner sur la disponibilité du produit et communiquer comme ils peuvent la référence du produit afin que le client puisse le commander sur Internet. Cette interactivité permet aux vendeurs de prendre plus de temps pour chaque client. Pour autant, les enseignes n’ont pas l’intention de diminuer leurs effectifs car ils réalisent de la marge avec ces nouvelles technologies.

20160914_121657

En plus d’augmenter les ventes, cela permet d’éviter le gaspillage de papier, gagner du temps lors de la mise à jour des prix et économiser des heures de travail.  En effet, il est désormais très simple de mettre en rayon de nouveaux produits avec de nouveaux prix. Pour cela, l’employé doit être muni d’une tablette ou d’un smartphone. Il suffit de supprimer l’ancien prix du plan interactif et scanner le code-barre du nouveau produit et l’assigner au bon emplacement.

L’étiquetage intelligent sert également à récolter de multiples données sur les acheteurs. Lorsque ces derniers scannent une étiquette, il leur est proposé de télécharger l’application de l’enseigne pour les tenir au courant des dernières promotions et produits disponibles. De plus, la marque peut faire du comptage de personnes pour savoir quel type de client achète quel type de produit et ainsi optimiser ses rayons et sa stratégie.

Darty, la géolocalisation au cœur de l’expérience client

Utilisant la technologie SES-imagotag, le magasin Darty de la place de la République a également présenté ses dernières innovations. Les objets connectés sont d’ailleurs au centre de sa stratégie, puisqu’elle place les derniers aspirateurs et purificateurs d’air connectés Dyson, ainsi qu’un robot Peeper à l’entrée. Ce robot est capable d’analyser le profil des clients dans le but d’établir des statistiques sur la tranche d’âge, le sexe et l’émotion des clients.

20160914_120723

Pour le reste, Darty utilise également la géolocalisation des étiquettes pour savoir où se trouve exactement tel ou tel produit. Chaque vendeur et chaque responsable a accès à une plateforme, via une application, sur laquelle s’affiche le plan interactif du magasin détaillant chaque rayon et chaque produit. Cette technologie permet donc de gagner du temps sur les formations des nouveaux employés et éviter aux vendeurs de devoir aller chercher un collègue à l’autre bout du magasin pour une demande spécifique. Il est désormais possible d’envoyer une notification à un collègue pour lui dire de venir ou le prévenir qu’un client arrive

La géolocalisation est également accessible aux clients. L’enseigne a développé un système pour facilement retrouver un modèle de cartouche d’encre, un produit que le consommateur a besoin de changer régulièrement. Le client pose sa cartouche d’encre usagée de façon à ce que l’appareil scanne le code barre et l’étiquette du produit se met à clignoter pour qu’on le repère facilement. Pour l’enseigne, il fait sens d’utiliser l’IoT pour améliorer l’efficacité de ses magasins car elle vend des machine à laver et des aspirateurs connectés.

20160914_121343

Intermarché, fidéliser le client grâce à la 3D

L’alimentaire est le segment historique de la technologie des étiquettes électroniques avec déjà plus de 1300 magasins équipés à ce jour. Par exemple, l’Intermarché d’Issy-les-Moulineaux dispose de beaucoup plus de fonctionnalités que d’autres magasins en pleine digitalisation. Véritable couteau suisse pour la gestion des magasins, cette solution développée par SES-imagotag comprend également la fidélisation du client. Via une application crée spécialement pour l’enseigne, Intermarché propose de faire ses courses à domicile.

Le client a accès à tous les articles du magasin pour constituer son panier en ligne. Les vendeurs reçoivent la commande directement sur la plateforme du magasin et prépare un panier que le client viendra chercher en fin de journée. Ce dernier peut facilement trouver les produits achetés par le client grâce à la géolocalisation des étiquettes. Cette méthode est un gain de temps pour le client et un gain d’argent pour l’enseigne. En effet, le panier du client est à coup sûr plus conséquent, puisqu’il à accès à des produits qu’il n’aurait pas trouvé ou pas vu en magasin.

20160914_134458

Le client aura également la capacité de naviguer dans le magasin d’Issy les Moulineaux modélisé en 3D grâce à un logiciel développé par Dassault. Il peut ainsi visualiser les produits de chaque rayon et en sélectionner un pour le voir de plus près. L’avantage est de pouvoir se familiariser avec la composition des rayons, identifier les nouveaux produits et prendre connaissance des avantages clients à tout moment.

Les données de cette expérience client unique sont également utilisées pour mieux connaître les clients et identifier les produits les plus populaires. Ainsi, l’enseigne peut anticiper les attentes, adapter sa stratégie ou encore développer de nouveaux produits.

20160914_140244

Sur le salon Paris Retail Week, SES-imagotag exposait également son nouvel écran publicitaire interactif destiné à équiper les magasins et les lieux publics. Cet écran développé par Worldline a pour fonction d’analyser les clients en les comptant, les classifiant par tranche d’âge et analysant leur attitude et leurs émotions.

A partir de ces données, il est possible de prendre des décisions sur le contenu à afficher en magasin. Les données personnelles telles que la reconnaissance faciale ne sont pas conservées. Worldline analyse des données globales pour faire remonter des statistiques aux annonceurs qui aura au préalable monétisé l’affichage en fonction du temps d’attention des clients. Muni d’une carte remise à l’entrée du magasin, il est également possible de scanner un produit pour l’ajouter au panier ou se le faire livrer. Depuis l’écran, le client peut notifier un vendeur du magasin pour avoir un renseignement ou de l’aide.

20160914_092428

Cette solution globale a le potentiel de redéfinir le magasin moderne. Du client au retailer, tout le monde est gagnant, encore faudra-t-il que les clients s’y habituent. Depuis son ouverture il y a un an et demi, l’Intermarché d’Issy-Les-Moulineaux a réalisé de grandes économies et rentabilisé le coût de l’installation. Le seul bémol que l’on relève est l’incompatibilité de la technologie NFC avec iOS. Il semblerait qu’Apple ait bloqué tout accès au NFC sur ses smartphones. Les retailers espèrent que la marque changera d’avis, mais devront changer l’ensemble de leurs installations. La digitalisation de ces enseignes est-elle un simple coup de com ou l’avenir de la grande distribution ? Seul l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *