in

Réalité virtuelle : Meta pourrait bientôt perdre la première place sur le marché

réalité virtuelle

Selon IDC, le premier groupe mondial de conseil et d’études sur les marchés des nouvelles  technologies de l’information Meta perdra dans les prochaines années sa place de leader dans le domaine de la réalité virtuelle. 

Les experts le confirment, la part de marché de l’industrie de la réalité virtuelle n’a cessé d’augmenter crescendo. Avec notamment une croissance exponentielle des livraisons de casques VR à l’échelle mondiale au cours du premier trimestre 2022. En chiffres, 241,6 % de plus par rapport à la même période l’année dernière.  De plus, les expéditions de casques VR devraient encore augmenter tout au long de l’année 2022 pour atteindre 13,9 millions. Ce qui représente une augmentation d’environ 26,6 % par rapport à 2021.

Jusqu’à présent, Meta domine largement le marché avec la popularité grandissante de casque Quest 2.  D’après IDC, l’entreprise de Mark Zuckerberg  a conquis 90 % du marché. Alors que son grand rival le casque Pico de ByteDance est très loin derrière lui avec seulement 4,5 % du part du marché.

Toutefois, malgré ces chiffres, le groupe de conseil et d’études indique que dans les trimestres à venir l’assaut de ByteDance sur le marché européen va à coup sûr changer la donne. En effet, en décidant de s’étendre au-delà du continent asiatique, l’entreprise de Zhang Yiming ne pourra qu’attirer un public beaucoup plus large. Et peut-être avoir enfin toutes les cordes à son arc pour détrôner son principal concurrent.

D’autres entreprises très prometteuses dont HTC, DPVR et iQIYI devraient également connaître une croissance importante. Et ce, même si elles ne détiennent pour l’instant moins de 4 % de parts de marché. Chose qui devrait sensiblement évoluer dans les années à venir.

Pourquoi Meta pourrait perdre sa place ?

Si Meta est le mastodonte de la réalité virtuelle, c’est surtout grâce au prix très accessible de ses casques VR par rapport à ses concurrents. En revanche, pour atteindre le prix le plus bas du marché et attirer de nouveaux entrants, l’entreprise ne propose que du contenu exclusif. Ce qui représente déjà un point négatif.

Par ailleurs, en plus d’investir dans le développement du métavers, Meta privilégie la promotion de son matériel au détriment de la rentabilité. Une situation qui ne sera évidemment pas viable à long terme. Comme l’indique  Jitesh Ubrani, le directeur de recherche d’IDC.

C’est la raison pour laquelle, la firme a d’ores et déjà prévu de lancer une nouvelle génération de casque qui lui permettra de proposer du matériel bien plus performant. Et surtout qui générera des revenus plus élevés. Ce qui va également augmenter les prix de vente moyen sur l’ensemble du marché.

Par contre, l’augmentation des prix pourraient bien avoir un impact inimaginable sur le scoring de Meta. Surtout que Pico, Sony et d’autres acteurs du marché vont eux aussi lancer leurs casques nouvelles générations à l’horizon de  2023 en même temps que celui de Meta.

En parallèle, l’arrivée du géant Apple sur le marché avec son casque de réalité mixte va aussi créer un bouleversement sur le marché. Selon les Ramon Llamas, directeur de recherche en  Réalité augmentée et virtuelle d’IDC, tous les regards ne pourront qu’être tournés vers la marque à la pomme croquée lorsqu’elle mettra sur le marché son casque.

S’il est fort à parier que le casque séduira tout particulièrement les early adopters et de adeptes d’Apple, connaissant les évolutions rapides des technologies du géant, ses casques devraient très rapidement devenir de sérieux concurrents aux tenants du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.