in ,

Microsoft simplifie le développement des applications IoT

microsoft siège iot iiot app

Aujourd’hui, Microsoft a annoncé le lancement de l’Open Translators to Things, un nouveau projet pour que les entreprises puissent collaborer plus facilement. Il permettra aux développeurs de créer de manière plus simple, des applications qui interagissent avec de nombreux appareils connectés. 

Ce logiciel est destiné à fonctionner à partir d’un Cloud public ou sur une passerelle IoT. Étant un projet dirigé par Microsoft, il y a évidemment le support Windows, mais l’idée est d’apporter un soutien riche aux applications OS X, Android et iOS.

Une solution pour palier au nombre de protocoles et de dispositifs disponibles sur le marché

Un des problèmes auxquels l’IoT doit faire face est la disponibilité de nombreux protocoles qui fonctionnent avec différents ensembles de dispositifs. Cette initiative pourrait contribuer à résoudre ce problème.

pcloud

« Nous pensons que les consommateurs préfèrent une expérience utilisateur très consistante quand ils utilisent des appareils similaires (ampoules, thermostats), même quand ils viennent de différents fabricants ou prennent en charge différents protocoles. De même, nous pensons que les développeurs d’applications ont besoin d’une méthode cohérente pour contrôler des appareils similaires, car ils créent des applications pouvant supporter de nombreux fabricants » avait déclaré Jean Paoli, le président de Microsoft Open Technologies.

Ce nouveau projet fait partie des initiatives IoT de Microsoft, y compris dans le cadre du développement du Windows 10 IoT Core et du service Cloud Azure IoT Hub. Les technologies de plus bas niveau sont un vrai plus pour le développement de l’IoT, car elles peuvent réellement accélérer l’intégration de l’IoT dans des applications et donc dans la vie quotidienne des gens.

« Le travail de cette technologie est de cacher les détails de mise en oeuvre de certains modèles de données et de protocoles, exposant des fonctionnalités comme les API programmables » ajoute Jean Paoli.

microsoft azure iot

Finalement, cette technologie pourrait être utile pour créer des assistants numériques personnels assez intelligents pour contrôler des dispositifs IoT. En ajoutant un fichier vocal pouvant comprendre un schéma spécifique, les développeurs permettent à leur assistant de contrôler l’ensemble des objets semblables à ce schéma.

Beaucoup de codes open-source sont maintenant disponibles sur GitHub, pour aider les développeurs à démarrer avec l’Open Translators to Things.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *