Montre connectée : le marché grand public s’effondre

La montre connectée a souvent été présentée comme le produit d’appel qui conduirait les consommateurs à se tourner vers l’Internet des objets. L’étude conduite par le cabinet IDC tend à démontrer que ce n’est plus le cas : les ventes ont été divisées par deux en un an.  

L’affrontement économique et la lutte autour de l’image de marque des géants du smartphone se sont étendus à l’univers de la montre connectée. Sans aucun doute, des constructeurs comme Apple, Samsung, Huawei ou encore Motorola ont cherché et cherchent encore à maîtriser ce marché de la tocante intelligente. Seulement voilà, les chiffres de vente ne semblent pas au rendez-vous et les consommateurs se désintéressent de ce produit.

Le cabinet International Data Corporation (IDC) a dévoilé le 24 octobre dernier une étude en forme de rapport sur les ventes des smartwatches. Résultat, le troisième trimestre 2016 a été le théâtre d’une baisse de 51,6 % des ventes par rapport à la même période l’année passée.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Une chute spectaculaire qui l’est d’autant plus une fois exprimée en volume : 2,7 millions de montres intelligentes expédiées contre 5,6 millions au troisième trimestre 2015. IDC explique ces mauvais chiffres en précisant que l’Apple Watch est sortie à ce moment de l’année dernière et que la seconde génération n’avait que deux semaines de présence sur le marché sur le temps pris en compte pour cette étude.

La chute des géants

montre connectee vente q3

En parlant de la firme de Cupertino, elle maintient encore une fois sa position de leader, malgré un déclin des ventes de 71,6 % sur la période observée. Il s’agit du second constructeur à subir la plus forte baisse des ventes, Lenovo avec ses montres connectées estampillées Motorola étant le premier avec 73,3 % de baisse des ventes. Apple pourrait selon IDC voir ses chiffres repartir à la hausse au quatrième trimestre grâce à la sortie de la seconde génération et la baisse des prix de la première.

Évoquons maintenant le cas de Lenovo. Celui qui a subi la chute la plus impressionnante n’a pas renouvelé sa gamme cette année. Les deux générations de la Moto 360 ne semblent pas avoir intéressé les clients et la version Sport s’est fait trop rare pour séduire les amateurs de fitness. Le constructeur se retrouve finalement à la quatrième place de ce classement. Quant à Pebble, la startup a commercialisé sur le marché américain sa Pebble 2 + hearth rate, la première montre connectée de la marque à inclure à un capteur de rythme cardiaque. Avec ses prochains modèles, la société vise principalement les sportifs, mais reste cinquième de son classement.

La montre connectée doit changer de visage

idc montre connectée

Samsung a finalement perdu la seconde place des ventes. Si les données restent positives, le constructeur coréen perdure dans ce secteur avec sa Samsung Gear S2, notamment grâce aux versions équipées d’une puce 3G. La sortie prochaine de la Samsung Gear S3 présentée début septembre dernier à l’IFA de Berlin devrait relancer le constructeur dans ce secteur.

Le véritable champion n’est autre que Garmin. Avec une croissance de 324,2 % entre les deux trimestres observés, le spécialiste du tracker fitness et santé a su se différencier avec ses montres connectées à l’application Connect IQ et la luxueuse Fenix Chronos. Sa montée en puissance lui octroie la deuxième place du podium de la montre connectée.

Montre connectée : la guerre des plateformes aura bien lieu !

Pour les analystes IDC, ces dispositifs ne sont pas faits pour tout le monde. Alors qu’une adoption générale semblait plausible, le manque de fonctionnalités clés, la faible autonomie de certains modèles et l’affiliation obligatoire au mobile ont considérablement déçu les potentiels consommateurs. Il faut maintenant combler ces défauts, notamment en intégrant des puces de télécommunication au sein des smartwatches.

Les constructeurs misent donc sur un changement de paradigme de la montre connectée. Les nouveaux fleurons n’en sont qu’a leurs premiers pas ou ne sont pas encore disponibles à la vente, mais ils devront pouvoir combler ces défauts majeurs tout en satisfaisant une clientèle de niche intéressée par le sport et la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *