in

La nouvelle ville éco-intelligente d’Aspern

Aspern ville connectée

C’est à la périphérie de Vienne, en Autriche, qu’est né ce projet de créer une ville écologique et intelligente. Faisant partie du 22ème district de la ville de Vienne, ce projet a démarré en 2013 et devrait s’achever en 2018.

Une ville éco-projet à vocation Européenne

Cette nouvelle ville est fédérée autour de plusieurs acteurs, dans la dénomination ASCR, acronyme d’Asperne Smart City Research. Siemens Wien Energie GmbH, Wiener Netze GmbH, Vienna Business Agency et Wien 3420 Holding GmbH sont les principaux financeurs de ce projet. Avec près de 100 personnes venant de différents champs scientifiques, c’est l’un des projets les plus ambitieux au niveau européen.

C’est le 1er octobre 2013 que le projet démarre. La zone d’Aspern étant jusqu’en 1977 un aéroport, l’Aspern Airport. Il était donc aisé d’y mettre en place ce projet. 240 hectares de superficie, représentants 340 terrains de football. L’investissement total représente 5 milliards d’euros. En 2029 la nouvelle ville d’Aspern accueillera près de 20 000 personnes.

Une ville écologique, des bâtiments intelligents   

Des bâtiments résidentiels, des résidences étudiantes, un campus universitaire, tels sont les bâtiments intelligents développés sur ce terrain. Equipées de panneaux photovoltaïque, de chaleur thermal, de panneaux hybrides, de pompes à chaleur et de bien d’autres systèmes écologiques de production d’énergie, Aspern se démarque de ce côté. Mais la production écologique d’énergie passe aussi par le stockage intelligent de ces énergies, ce qui est effectué à tous les niveaux : production, distribution, consommation et transmission de l’énergie.

Aspern ASCR Smart Building

Un système intelligent de gestion des bâtiments calcule l’énergie théorique nécessaire à celui-ci, afin de le faire fonctionner, en prenant en compte la météo et les données météorologiques. Mais chaque bâtiment peut s’autogérer également.

Des capteurs implémentés un peu partout des tuyaux aux machines, en passant par les couloirs, chambres ou différentes pièces, permettent d’affiner les mesures et donc au bâtiment de s’adapter afin de réduire ou d’augmenter son énergie.

Aspern ASCR Smart ICT

Des données connectées, des lieux de vie qui s’adaptent aux utilisateurs

L’utilisateur est la clé du projet de la ville d’Aspern. En effet tout tourne autour de lui : consommation ou non de l’énergie. C’est cette flexibilité énergétique et donc écologique, sur lesquelles les ingénieurs se sont penchés. Les données enregistrées des utilisateurs sont utilisées conformément à leurs autorisations explicites, nous rappelle ASCR. Les données enregistrées tournent autour de l’énergie et de la consommation d’air également, notamment au travers du système ambiant de contrôle de l’air qui gère : l’électricité, l’eau chaude ou l’eau froide, la température des pièces, la qualité de l’air des pièces, etc. Toutes ces données sont utilisées seulement pour la recherche et c’est une précision importante.

Aspern ASCR_Smart Grid

Smart MCT et produits et services innovants

Comme pour la domotique de base, la technologie dite intelligente de mesure et de contrôle (Smart MCT) est installée dans les ménages participants et commande la qualité de l’air et la température de la résidence, dans le but d’optimiser la consommation du bâtiment. Les utilisateurs peuvent intervenir avec le Smart MCT, c’est-à-dire pour régler les niveaux de qualité de l’air et de la température eux-mêmes, même éloignés, avec une tablette ou un smartphone.

Aspern ASCR Smart User

En plus, ils peuvent souscrire à des offres qui permettent d’adapter leur consommation d’énergie individuelle (par exemple avec des modèles variables de tarif de temps). Ceci aide particulièrement l’équipe de recherche.

Le but, cependant, est de favoriser l’utilisation viable de coût et le rendement optimum, au moyen d’incitations et de prise de conscience pour les utilisateurs. Le paradigme d’aujourd’hui est : la nouvelle génération surveille sa consommation énergétique, ce qui veut dire que la production est adaptée à la consommation. À l’avenir, il devrait être possible d’adapter plus précisément la consommation d’énergie renouvelable.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à vous rendre sur le site d’ASCR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.