pebble ceo eric

Pebble licencie 25 % de ses effectifs

Pebble ne va pas fort. Le CEO Eric Migicovsky a déclaré mercredi au site Tech Insider qu’il allait se séparer de 40 employés, soit 25 % des effectifs de la société. Le début de la fin ?

Pebble est une startup découverte sur Kickstarter. Son projet de montre connectée avait séduit le public en 2012. Elle avait ainsi levé 10 millions de dollars auprès de plus 66 0000 contributeurs. En 2014, l’entreprise a écoulé 1 million d’exemplaires de sa montre et de la Pebble Steel, sa version en métal.

En début d’année 2015, la Pebble Time a récolté 20 millions de dollars sur la plateforme de financement participatif.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Seulement, voilà : les ventes ne semblent pas suivre. Le dernier modèle mis en avant, la Pebble Time Round, a vu son prix baissé de 50 dollars. La gamme entière se place sur un segment grand public avec des smartwatchs vendues entre 100 et 250 dollars.

Après avoir levé 26 millions de dollars ces huit dernier mois, Eric Migicovsky a annoncé à Tech Insider qu’il se sépare de 40 de ses 120 employés, soit 25 % de ses effectifs. Étrange ? D’après les dires du CEO, ce restructuration s’explique par « un contexte d’investissement frileux« .

Changement de cap

Il faut dire que le marché de la montre connectée ne tient pas toutes ses promesses. Apple a également abaissé le prix de son Apple Watch. Pour le pionnier Pebble, il s’agit d’améliorer les fonctionnalités en retrait face aux concurrents. Afin d’augmenter sa compétitivité dans la catégorie wearables, la société cible maintenant le fitness et la santé.

L’entreprise a d’ailleurs conçu une application pour le modèle Round. Elle souhaite investir dans les bracelets connectés pour asseoir sa position et s’assurer une place dans ce secteur très compétitif, quitte à se séparer d’une partie de ses employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *