Accueil > Business > E-Santé > Congrès des pharmaciens : les officines ont besoin de la transformation numérique
Pharmaciens officine congres

Congrès des pharmaciens : les officines ont besoin de la transformation numérique

La pharmacie est un secteur où le numérique et les objets connectés font une approche discrète, mais une approche malgré tout. Pourtant, la santé connectée est devenue incontournable dans l’univers médical et c’est un formidable levier de croissance pour l’officine. C’est en tout cas ce que les intervenants du Congrès des pharmaciens ont exprimé les 21 22 octobre dernier à Montpellier. 

En effet, le pharmacien se heurte à une décroissance de son chiffre d’affaires. La santé connectée peut être un bon axe de développement pour celui-ci.

On assiste à une baisse du prix des médicaments, une fuite de clientèle au niveau de la parapharmacie, un fort développement de e-commerce et une perte de la patientèle dut à la fermeture des cabinets médicaux, les fameux déserts médicaux.

Un deuxième axe peut paraître complexe pour des pharmaciens : l’utilisation du digital. Comment numérise-t-on un point de vente, quelles solutions existent, comment cela fonctionne-t-il ?

Accélérer la transformation numérique des officines

pharmaciens table ronde

C’est pour répondre à ces interrogations que le congrès des pharmaciens a proposé pendant 2 jours à Montpellier une multitude de solutions connectées et d’axes de développement telle la télémédecine.

Parmi les solutions présentées pour digitaliser son point de vente, retenons l’offre de Pharmagest qui crée un dispositif devant le comptoir permettant une réelle interaction avec le client. En effet des écrans sont placés au centre de l’officine pour permettre à la patientèle de réagir en direct et de trouver facilement les produits et d’en avoir les promotions. C’est donc une mise en scène de gamme à fort potentiel.

La société Me soigner.fr propose quant à elle tout un service de back-office pour le pharmacien permettant de fidéliser la clientèle par des services de proximité comme la commande 24H/24H en ligne par ordinateur, tablette, permettant un retrait au comptoir rapide ou une livraison à domicile.

Une plateforme d’automédication permet des conseils aux patients grâce à une messagerie instantanée pouvant faciliter les renouvellements d’ordonnances et créer des plages horaires de rendez-vous.

Et les réseaux sociaux dans tout cela ? La question est importante, car pour nombre de pharmaciens la numérisation est un axe compliqué à aborder, il faut donc qu’ils commencent par le b.a. ba, l’optimisation de leurs réseaux sociaux.

Pharmonweb une jeune startup de l’Est de la France permet aux officines de gérer leurs pages Facebook afin d’aller plus loin dans sa relation avec ses patients. À ce jour ce sont plus de 1400 officines qui ont confié la gestion de leur Facebook Pro à Pharmonweb.

La santé connectée, un déclencheur essentiel pour les pharmaciens

Les groupements s’intéressent aussi au domaine de la santé connectée, Pharmavie a créé un incubateur Pharmavie&Lab dont le rôle est de sélectionner et accompagner les startups en expérimentant leurs produits dans les pharmacies du réseau. Pour sa deuxième édition, c’est la startup Lili smart qui a été mise en avant.

Son concept repose sur l’assistance des aidants proches d’un malade en perte d’autonomie type Alzheimer, en installant des capteurs à domicile permettant de suivre à distance le quotidien du proche par le biais d’une application.

La pharmacie de demain est en route, les objets connectés doivent impérativement rentrer dans cet univers. Le conseil du pharmacien est indispensable à la lecture des données et à la bonne orientation des patients vers d’autres professionnels de la santé.

borne sante connectee pharmaciens

La borne santé connectée présentée lors du congrès est aussi un formidable moyen de présenter les objets connectés tels qu’un oxymètre, un tensiomètre, un outil de mesure de stress chronique, le carnet de santé digital, le thermomètre connecté pour enfants, le pilulier connecté et une solution de suivi et d’analyse du sommeil.

Présentés sous forme de borne ou de santé store au sein de l’officine, ces appareils peuvent être reliés à une plateforme où l’ensemble des données sont synchronisées permettant au pharmacien un réel suivi et donc une fidélisation de la clientèle.

Changer les mentalités ?

Ainsi le rôle de conseil du pharmacien est inéluctable. Il ne doit pas se cantonner à être seulement un délivreur de médicaments, il faut qu’il sorte de sa zone de confort, qu’est le comptoir, il doit conseiller, accompagner sa patientèle et cela peut se faire par l’utilisation des objets connectés.

Le Congrès des pharmaciens organisé par la FSPF, APR et l’association UTIP a bien compris l’appétence des professionnels de la santé pour la santé connectée ainsi que la télémédecine. Deux conférences hautes en couleur y étaient consacrées laissant la parole à des orateurs de qualité qui se sont exprimés sur ces sujets.

Si pour l’Ordre il faut conserver une approche prudente, au grand dam des pharmaciens présents, il semble que le vent de la télémédecine et des objets connectés santé se transforme en ouragan technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend